1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Charles Blé Goudé devant la CPI

L'ex-chef des jeunes patriotes ivoiriens, qui a comparu pour la première fois devant la Cour pénale internationale, a clamé son innocence. Il est accusé de crimes contre l'humanité lors de la crise ivoirienne.

Charles Blé Goudé a d'abord brandi un poing serré en direction de ses partisans assis dans la pièce reservée au public, avant de décliner son identité : "Je suis Blé Goudé Charles (...) je suis consultant en communication politique". Répondant à la juge de la CPI, l'ex-patron des jeunes patriotes du Front populaire ivoirien, a rejeté toutes les accusations contre sa personne. Il a d'ailleurs épargné à la juge de la chambre préliminaire de la Cour de répéter les chefs d'inculpation.

Accusations de crimes de masse

L'ex-chef des jeunes patriotes a été transféré la semaine derrière à la Cour pénale internationale. Selon la CPI, Charles Blé Goudé est responsable de crimes contre l'humanité, de meurtres, viols, persécution et autres actes inhumains, commis entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

Écouter l'audio 00:35

« Je sais que je retournerai chez moi » (Charles Blé Goudé)

La procureure de CPI, Fatou Bensouda, considère Charles Blé Goudé comme l'un des principaux responsables des violences post-électorales qui ont fait plusieurs milliers de morts en Côte d’Ivoire. L'audience de confirmation des charges a été fixée au 18 août. Il s'agit du préalable à l'ouverture d'un éventuel procès.

Le cas Simone Gbagbo

Elfenbeinküste - Simone Gbagbo

Simone Gbagbo attend toujours l'ouverture de son procès

La Cour pénale internationale exige également le transfèrement de Simone Gbagbo, l'épouse du président déchu toujours en détention. Mais Abidjan affirme que la justice ivoirienne est assez compétente pour juger Madame Gbagbo en Côte d'Ivoire.

Il reste que l'opposition pro-Gbago continue de dénoncer la justice des vainqueurs et accuse le président Alassane Ouattara d'avoir mis un trait d'arrêt au processus de réconcialition dans le pays. L'audience de confirmation des charges a été fixée au 18 août prochain.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !