Chaos à Haïti trois jours après le séisme | International | DW | 15.01.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Chaos à Haïti trois jours après le séisme

Les promesses d'aide se multiplient - l'ONU parle de 268,5 millions de dollars promis par les gouvernements- mais les secours ont toujours du mal à accéder aux sinistrés.

default

Cindy Terasme hurle après avoir vu le corps de son grand frère dans les ruines de leur école

Les Haïtiens ont passé leur troisième nuit dehors, au milieu des cadavres et des ruines. Leur seul espoir provient de l'aéroport de Port-au-Prince. C'est là qu'atterrissent les avions transportant des équipes de secours, des médicaments, ou des vivres.

USA Haiti Krankenhausschiff Comfort unterwegs

Le navire-hôpital, USNS Comfort, ne devrait pas être sur place avant le 22 janvier

Mais l'aéroport n'est équipé que d'une seule piste, et le trafic est régulièrement interrompu. Le port a lui aussi été fortement endommagé, les routes sont pour la plupart bloquées, et les communications encore quasiment impossibles. Autrement dit: les secours n'arrivent pas dans les zones sinistrées, comme l'explique cet Haïtien dont la fille a été gravement blessée:

« Elle lutte de toutes ses forces, mais j'ai besoin d'aide. Et il n'y en a pas. Elle est en train de mourir, elle devrait être opérée d'urgence. Comprenez-moi bien: il n'y a pas d'aide! J'ai déjà enterré les autres membres de ma famille, ma grand-mère, ma tante. Elle est tout ce qu'il me reste. Je me bats avec elle pour qu'elle survive. »

Haiti / Erdbeben / Port-au-Prince G1

Selon les Nations Unies, le séisme aurait fait 300 000 sans-abris

Pourtant, la communauté internationale s'est mobilisée rapidement. Gouvernements, associations mais aussi personnalités célèbres ne cessent de faire des promesses de dons. Le président américain Barack Obama a ainsi débloqué 100 millions de dollars pour les victimes du séisme et demandé à tous ceux qui l'entourent de faire de cette aide une priorité:

« Pour répondre à un désastre de cette ampleur, nous avons besoin de tous les éléments qui sont en notre pouvoir. La diplomatie, l'aide humanitaire, la puissance militaire, et le plus important, la compassion de notre pays. »

Côté européen, les ministres au Développement des 27 se réuniront lundi mais la Commission a déjà débloqué 3 millions d'euros d'aide d'urgence, et mis des secouristes à disposition. Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l'Union:

Belgien EU Parlament Anhörung Catherine Ashton

Catherine Ashton se rendra prochainement à Port-au-Prince

« Ce qui est le plus important pour le moment, c'est d'envoyer les équipes de sauvetage et de recherche sur place. Il faut que l'aide atteigne les gens, pour que des vies soient sauvées. Je me rendrai plus tard dans la région, mais je souhaite y aller au bon moment. Pour être sûre que moi aussi je peux me rendre utile, et pour voir à quelle vitesse nous avançons. »

Mais sur place, les efforts sont difficiles à coordonner, et les Haïtiens dénoncent le manque d'engagement de leur gouvernement.

Auteur: Audrey Parmentier/Michael Castritius
Rédaction: Carine Debrabandère

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !