1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Chantages en tous genres...

Outre la présidence française de l'union européenne, l'un des thèmes majeurs de la presse allemande d'aujourd'hui est le chantage du PKK sur Berlin. Mais les quotidiens reviennent aussi sur la grève à la Lufthansa.

default

Le PKK fait chanter l'Allemagne. Il ne libèrera ses otages que contre un infléchissement de la politique de Berlin vis-à-vis du mouvement rebelle kurde

Dans le conflit salarial à la Lufthansa, les pilotes ont le manche bien en main en cette période de vacances, remarque la Frankfurter Rundschau. A l'instar des conducteurs de locomotive récemment, un groupe relativement restreint de spécialistes malgré tout bien rémunérés peut jouer d'une puissance de frappe non négligeable. Mais le quotidien de Francfort revient, comme tous ses confrères, sur l'enlèvement des trois Allemands dans l'est de la Turquie et sur les exigences posées par le PKK pour les libérer.

Deutschland Tarife Warnstreik bei Lufthansa in Frankfurt

En période de vacances, une grève des pilotes de la Lufthansa aurait des effets puissants...

Ce que die Welt commente ainsi : le PKK exige trois choses : annuler l'interdiction de ce parti en Allemagne, prononcée en 1993, être rayé de la liste des organisations terroristes et supprimer l'interdiction en Allemagne de l'émetteur de propagande kurde Roj-TV. Rien de tout cela n'arrivera. Avec sa prise d'otages, le PKK se discrédite et confirme toutes les accusations dont il fait l'objet.

Deutschland Türkei Kurden Demonstration in Berlin

Avec cette prise d'otages, le PKK perdra tout soutien en Allemagne

Même analyse sur la Une de la Tageszeitung qui titre : le PKK fait chanter l'Allemagne. Certes, Berlin va indiquer ne pas vouloir céder au chantage mais cherchera, en coulisse, les voix et moyens d'obtenir la libération des otages. Même s'il obtenait quelque chose, le PKK a quand même perdu avec cette prise d'otages. Ceux qui en Allemagne doutaient encore du caractère terroriste du PKK ont désormais perdu toute illusion.

Deutschland Türkei Kurden Demonstration in Berlin PKK

Après son arrestation, le n°1 du PKK a appelé à cesser toute action violente sur le territoire turc. Apparemment, certains ne lui obéissent pas

Karalyian, le n° 2 du PKK, a la réputation d'être un dur, reprend la Süddeutsche Zeitung. Lorsque le n° 1 du parti, Abdullah Öcalan, a exigé après son arrestation, que son mouvement arrête la lutte armée sur le territoire turc, son bras droit n'était soi-disant pas d'accord. Les conflits internes sont inhérents au PKK jusqu'à aujourd'hui et c'est aussi pour cela qu'il y aura toujours des morts.

Nicolas Sarkozy äußert sich in Berlin vor der Presse

Le président français est peut-être trop sûr de lui

Tout comme ses confrères, la Frankfurter Allgemeine Zeitung place le PKK en une mais revient aussi sur le discours de Nicolas Sarkozy devant le Parlement européen. Bien avant de prendre la présidence de l'union, Paris avait annoncé un programme ambitieux. Dès les premiers jours pourtant, c'était à propos de l'immigration, les concepts français n'ont pas passé la rampe. Il en ira de même avec les autre accents que la France veut poser. Sarkozy veut résoudre le problème du « Non » irlandais au Traité de Lisbonne d'ici la fin de l'année. Et le quotidien francfortois de s'indigner : c'est quand même un comble que d'exiger des électeurs irlandais souverains de réviser aussi rapidement leur opinion.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !