1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Changement d'ère à New York

Le démocrate Bill de Blasio a remporté la mairie de New York contre son adversaire républicain Joe Lhota. Il succède ainsi au milliardaire Michael Bloomberg, qui a dirigé la ville pendant 12 ans.

Bill de Blasio et sa famille

Bill de Blasio et sa famille

Pour la première fois depuis 20 ans, c'est un maire démocrate qui va gouverner New York, constate la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Le besoin de changement était manifestement si grand que trois quarts des électeurs ont choisi Bill de Blasio. Un résultat spectaculaire sur lequel le nouveau maire pourra s'appuyer pour honorer ses promesses de réduction des inégalités dans la ville. Le cœur de New York bat désormais à gauche.

Lors de l'ouragan Sandy en 2012, Chris Christie s'est attiré les foudres des républicains en s'affichant avec Barack Obama

Lors de l'ouragan Sandy en 2012, Chris Christie s'est attiré les foudres des républicains en s'affichant avec Barack Obama

La victoire écrasante de Bill de Blasio, écrit die tageszeitung, est évidemment la nouvelle du jour. Et les visages radieux du nouveau maire, sa femme afro-américaine et leurs enfants, font une belle Une sur les quotidiens, tant ils représentent admirablement le New York d'aujourd'hui. Mais encore plus intéressant que New York, souligne la taz, il y a le New Jersey avec la réélection du gouverneur républicain Chris Christie dans cet État traditionnellement démocrate.

Chris Christie a été réélu avec une avance triomphale, renchérit Die Welt. Et il a remporté de nombreuses voix de la part d'électeurs démocrates, afro-américains et hispaniques. Il ne fait aucun doute qu'il fera figure de poids lourd pour les candidatures aux primaires républicaines, en vue de l'élection présidentielle de 2016.

En Allemagne, les élections législatives ont eu lieu le 22 septembre dernier, mais la chancelière conservatrice Angela Merkel est toujours en négociation avec les sociaux-démocrates pour tenter de former un gouvernement.

Angela Merkel avec le patron du SPD, Sigmar Gabriel

Angela Merkel avec le patron du SPD, Sigmar Gabriel

La Süddeutsche Zeitung affiche son mécontentement. La future coalition est en train d'élaborer un programme économique qui va beaucoup trop peser sur les citoyens et les entreprises. Les partis doivent trouver le plus petit dénominateur commun, alors ils choisissent les solutions les plus confortables et les plus rassurantes, sans se demander si les mesures envisagées sont judicieuses.

Avant même d'être formée, la coalition rouge-noire donne déjà l'impression fatale d'une alliance purement oportuniste, estime quant à elle la Berliner Zeitung. Une alliance qui ne tient qu'à la peur de nouvelles élections pour les sociaux-démocrates et au constat amer, pour les conservateurs, qu'il ne leur manquait que six sièges pour avoir la majorité absolue et gouverner le pays tout seuls. En somme, une alliance qui ne part pas sur de bonnes bases...

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !