1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

ACTUALITÉS

"Ces chefs d'États ne connaissent pas les réalités du Burundi"

La balance a penché en faveur d'un dialogue inclusif lors des débats au 26ème sommet de l'Union Africaine à Addis-Abeba. Pour l'opposition burundaise, un signe d'un éloignement des réalités de la crise qui sévit.

Écouter l'audio 02:04

"Pourquoi l'UA n'a t'elle pas encore fixé de date précise pour le début du dialogue?" (opposant)

Le sommet renonce à une intervention immédiate, alors que le Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA évoquait depuis décembre la possibilité de l'envoi d'une force de stabilisation, la Maprobu, forte de 5000 hommes. Mais un certain nombre de chefs d'États ont demandé à ce que la souveraineté du pays soit respectée, s'opposant à ce que l'intervention ait lieu sans l'accord de Bujumbura - accord que le gouvernement de Pierre Nkurunziza se refuse catégoriquement à donner.

Les opposants politiques se disent déçus par ce renoncement, au regard du contexte. Notre correspondant Fiacre Ndayiragije a rencontré des ces opposants à Bujumbura. Écoutez son reportage en cliquant sur l'image ci-dessus.

Le 26ème sommet de l'Union Africaine, où les débats ont été intensifs et parfois houleux. Notre correspondant à Addis-Abeba Getachew Tedla fait le bilan du sommet (ci-contre).

Audios et vidéos sur le sujet