1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Centrafrique : une femme au pouvoir

Après l'élection de Catherine Samba Panza, les Centrafricains devraient bientôt connaître le nom de leur Premier ministre. La présidente de transition a assuré qu'elle nommerait le chef de gouvernement mercredi ou jeudi.

Catherine Samba-Panza a lancé un appel aux milices pour qu'elles déposent les armes

Catherine Samba-Panza a lancé un appel aux milices pour qu'elles déposent les armes

A 59 ans, Catherine Samba Panza est la première femme élue chef de l'État en Centrafrique et la mission qui l'attend reste des plus complexes. Il s'agira pour elle de ramener l'ordre et la sécurité dans un pays meurtri par plusieurs mois de violence sur fond d'affrontements intercommunautaires.

Une élection saluée

L'élection lundi de Catherine Samba Panza a été saluée par la communauté internationale, mais aussi dans la capitale centrafricaine, Bangui, dont elle était la maire.

Dans des villes de l'intérieur du pays, comme Bossangoa, durement touchée par les violences, on espère que Catherine Samba Panza sera en mesure de changer la donne. Pour l'Abbé Frédérique Tonsio, le Vicaire général du Diocèse de Bossangoa, « de toute les façons, elle vient d'arriver. Il faudrait qu'on lui donne la possibilité de nous aider à sortir de cette crise. »

Une femme de consensus

Catherine Samba-Panza est née au Tchad d'un père camerounais et d'une mère centrafricaine. Dans ce contexte, Catherine Samba Panza se décrit elle-même comme un pur produit de l'intégration sous-régionale. Elle a été formée en France et a obtenu un diplôme en droit des assurances. C'est aussi une femme d'affaires qui a créé sa propre société de courtage en assurances.

Sur le plan politique Catherine Samba Panza n'est affiliée à aucun parti, elle s'est toutefois impliquée dans le dialogue national au lendemain du coup d'Etat de l'ancien président François Bozizé en 2003.

Elle avait été nommée maire de Bangui par le régime Djotodia peu de temps après sa prise de pouvoir. Désormais à la tête de la transition, Catherine Samba Panza mise entre autres sur le fait qu'elle est une femme, mais surtout une mère qui rassemble ses enfants. Déjà certains s'interrogent sur l'efficacité de cette stratégie.

Écouter l'audio 01:58

Quel avenir pour l'opération Sangaris ? Entretien avec Jean-Emmanuel Pondi, directeur de l'Institut de relations internationales du Cameroun

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !