1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Centrafrique: un second tour sur fond d'accusations de viols

La mission onusienne sur place, la Minusca est censée protéger la population et sécuriser les opérations de vote. Seulement voilà, des casques bleus doivent répondre d’accusations d'abus sexuels.

Écouter l'audio 02:12

" A Bangui, la Minusca fait face aux accusations de viols sexuels "

Les nombreux cas d’abus sexuels qui ont éclaté en RCA, ne cessent de ternir la réputation des Casques bleus en mission de paix dans ce pays. Une situation à laquelle cette force internationale doit faire face tout en assurant la lourde responsabilité d’assurer la sécurisation du double scrutin du 14 février prochain. Du côté de la Minusca, les responsables se veulent aussi rassurants. Selon le Lt-col Adolphe Manirakiza, Porte-parole militaire de la Minusca, « ces accusations de viols n’auront aucun impacte sur la sécurisation des opérations électorales ». Pour la population, la Minusca reste toutefois incontournable pour assurer un déroulement paisible des scrutins. Le second tour de la présidentielle mettra aux prises les deux anciens premiers Ministres AGD et FAT, arrivés en tête du 1er tour du scrutin. Cliquer sur l'image pour écouter.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !