1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Centrafrique : accord entre rebelles et pouvoir

Le gouvernement de Bangui et les rebelles du Séléka sont parvenus à un accord de cessez-le-feu. Le document signé à Libreville prévoit le maintien sous condition du président Bozizé jusqu'à la fin de son mandat en 2016.

Le chef d'Etat centrafricain devra partager le pouvoir avec un Premier ministre issu de l'opposition, qu'il ne pourra pas révoquer pendant toute la période de transition.

L'accord a été paraphé après trois jours de pourparlers dans la capitale gabonaise sous l'égide des pays de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC). Il est censé mettre fin à une insurrection armée de plus d'un mois qui se rapprochait ces derniers jours de la capitale centrafricaine, Bangui. L'accord de Libreville prévoit également la dissolution de l'Assemblée nationale.       

Gaston Kongbré est juriste et membre du conseil centrafricain de l'étranger. Il réagit à la signature de l'accord au micro de Bob Barry.

Écouter l'audio 02:03

« La valeur d'un accord repose sur son application » (Gaston Kongbré)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !