1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ce que l'Afrique attend du G20

Depuis décembre 2016, date à laquelle l'Allemagne a pris la présidence du G20, le gouvernement a promis d'accorder au continent une place de choix. Côté africain, les attentes sont nombreuses.

Écouter l'audio 02:03

"Je veux savoir ce que le G20 peut faire pour changer la donne"(Tutu Agyare)

Dans un pays comme la Côte d'ivoire où près de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté et où 60% de la société a moins de 24 ans, la résolution du problème du chômage fait partie des priorités. "Nos jeunes ne doivent plus être obligés d'émigrer" a récemment déclaré Sidi Tiémoko Touré, le ministre ivoirien de la jeunesse, lors d'une d'interview accordée à la Deutsche Welle. La Côte d'ivoire est l'un des cinq pays bénéficiaires de l'initiative allemande "Compact avec l'Afrique". Le pays espère que cette initiative née dans le cadre du G20 va apporter du changement.

Des droits de douane problématiques

Le changement, c'est aussi ce que désire l'entrepreneur ghanéen Tutu Agyare: "Quand je cultive mon cacao et que je vends le brut, l'Union européenne l'achète sans payer de droits de douane. Mais dans la minute où je produis du chocolat et que j'essaie de le vendre sur le marché de l'Union européenne, il y a 30% de taxes. Lorsque je tente de monter une industrie de volaille, je vois des quantités de pièces de volaille invendues en Europe inonder mon pays de telle sorte que je ne parviens plus à développer mon industrie. Alors je veux savoir ce que le G20 peut faire pour changer la donne."

Quel impact en cas d'investissements privés ?

L'homme d'affaires se désole de constater que l'initiative "Compact avec l'Afrique" ne prévoit rien sur ces questions d'échanges commerciaux. Martin Tsonkeu, expert du développement au Cameroun, s'interroge lui, sur l'impact réel des investissements privés qui constituent le cœur du projet : "Quand vous dites que les investissements privés vont créer des emplois, de quels emplois parlez-vous ? Et par quel canal ces emplois vont-ils être générés ? Une des choses que l'initiative "Compact" devrait faire, c'est définir comment les investissements privés annoncés pourront relancer le secteur privé local."

L'approvisionnement en eau et en énergie électrique, le développement du réseau routier et ferroviaire sont autant de secteurs qui demandent de l'investissement. Mais dans la plupart des pays d'Afrique, il n'y a pas qu'une priorité ; tous les dossiers sont prioritaires.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !