1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Catalogne, passer "de la confrontation au dialogue"

C’est ce que recommande l’Union européenne au lendemain du référendum en Catalogne. Un référendum marqué par des violences qui ont fait plusieurs dizaines de blessés.

Entre Madrid qui affirme qu’il fera "tout ce que permet la loi" si les séparatistes catalans déclaraient unilatéralement l'indépendance et le président de Catalogne qui réclame une médiation sur fond de menace de passer à l’acte en déclarant l'indépendance de manière unilatérale, les positions semblent pour le moment difficile à concilier. Une situation imputable aux deux camps selon Barbara Dührkop, ancienne vice-présidente espagnole du Parlement européen.

Je ne limiterais jamais la responsabilité à un seul camp. Il y a longtemps qu’il y a une défaillance de la part du gouvernement de Rajoy et du gouvernement des Catalans. Il reste maintenant à voir des deux côtés comment ils s’en sortent, ou bien si les deux démissionent pour permettre à quelqu'un d'autre de sortir de cette situation bloquée" précise Barbara Dührkop.

Spanien Carles Puigdemont in Barcelona (Reuters/Catalan Goverment/J. Bedmar Pascual)

Le président catalan Carles Puigdemont a demandé une médiation internationale dans le conflit.

L'UE pour assurer la médiation

Rejetant la violence, Marie Kapretz, représentante du gouvernement régional catalan en Allemagne, penche du côté de l'UE pour assurer la médiation. "Nous appelons à la médiation internationale depuis des années, ce que nous n'obtenons pas. Mais au moins il est devenu clair, après que CNN ait dit qu'il s'agit de la honte de l'Europe, que quelqu'un doit intervenir. L'Union européenne devrait commencer à agir, après que le problème ait tellement trainé, et envoyer une équipe de médiation. Nous le souhaitons vraiment car nous considérons l'Union européenne comme le garant du respect des règles démocratiques" explique-t-elle. Pour le moment la Commission européenne reste toujours prudente concernant ce dossier. 

 

Débat au Parlement européen mecredi
Tout en appelant "tous les acteurs" à passer "de la confrontation au dialogue", elle estime toujours que le référendum en Catalogne n’est "pas légal" et qu'il s'agit d'une "affaire interne à l'Espagne."  Les députés européens eux ont décidé d'ajouter à leur ordre du jour de mercredi un débat consacré à la situation en Catalogne. Ce mardi, une journée de gréve, pour protester contre les violences policières du week-end, est prévue dans toute la région. 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !