1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Catalogne, Espagne... la presse allemande en faveur d'une troisième voie

Les éditorialistes commentent essentiellement un thème : le report de la déclaration d'indépendance de la Catalogne.

La FAZ, Frankfurter Allgemeine Zeitung,  estime que le report de la déclaration d'indépendance est dû à plusieurs facteurs : la ligne dure suivie par les autorités madrilènes, les contre-manifestations du week-end dernier à Barcelone et le manque de soutien à l'étranger ont déstabilisé une partie des nationalistes modérés qui entourent le président de la région, Carles Puigdemont.

Ce report montre aussi pour le quotidien de Francfort que les indépendantistes n'avaient pas de réel plan de bataille.

Spanien Parlament in Barcelona Carles Puigdemont (Getty Images/D. Ramos)

Carles Puigdemont hier, applaudi après son adresse au Parlement catalan

Et les voilà contraints de reprendre la négociation avec le Premier ministre Rajoy, sur leur autonomie, ou leur indépendance, que le chef du gouvernement espagnol n'est sans doute pas prêt de leur accorder.

die tageszeitung dresse le portrait d'Ada Colau, maire de Barcelone, qui plaide pour une troisième voie : « Je demande à Puigdemont et Rajoy de ne plus prendre aucune décision susceptible d'empêcher le dialogue ».

Un fils reçoit l'argent de l'héritage de ses parents, il quitte le domicile familial et dépense l'argent sans compter. Ruiné, éprouvé par la vie, il revient plus tard dans sa famille, qui lui pardonne et lui tend les bras avec magnanimité. Cette parabole biblique du retour du fils prodigue, la Süddeutsche Zeitung en recommande la lecture à Mariano Rajoy, le Premier ministre espagnol.

La Süddeutsche Zeitung estime que le chef du gouvernement a quasiment gagné le bras de fer avec les séparatistes : la plupart des citoyens sont favorables à l'unité du pays, le droit est du côté de Madrid. Mariano Rajoy a le choix entre deux réactions désormais : soit il veut écraser les vaincus et sanctionner les séparatistes en reprenant la main sur le gouvernement régional catalan, tout en laissant s'essouffler le  mouvement ou en l'écrasant à coup de matraque. Deuxième option : la magnanimité. A condition que les indépendantistes reconnaissent leur échec, au moins transitoire.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !