1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Casting difficile pour l'UE

La plupart des quotidiens titrent sur le crash de l'avion MH17, vraisemblablement abattu en Ukraine. Les éditorialistes commentent aussi les difficultés des Européens à désigner les futurs hauts responsables de l'UE.

Les chefs d'État et de gouvernement de l'UE étaient censés s'entendre lors de leur dernier sommet à Bruxelles

Les chefs d'État et de gouvernement de l'UE étaient censés s'entendre lors de leur dernier sommet à Bruxelles

Deux mois après les élections européennes, les chefs d'État et de gouvernement européens n'ont toujours pas réussi à se mettre d'accord sur une nouvelle équipe, déplore die tageszeitung. Concrètement, il s'agit de la succession de Herman Van Rompuy à la présidence du Conseil européen, de Catherine Ashton aux affaires extérieures ainsi que du chef de l'Eurogroupe.

Catherine Ashton manque de charisme pour représenter la diplomatie européenne

Catherine Ashton manque de charisme pour représenter la diplomatie européenne

Ce qui agace particulièrement le journal, ce sont les cachotteries des dirigeants européens. Au final, la chancelière Merkel et ses collègues tireront de leur chapeau une équipe composée d'illustres inconnus. Cela ne peut pas durer comme ça, insiste la taz.

Jusqu'ici, renchérit Die Welt, la nomination des plus hauts postes de l'UE s'est toujours faite sur le plus petit dénominateur commun. Le choix de Catherine Ashton est le plus révélateur de cette méthode. C'est bien parce qu'elle est trop effacée et trop inoffensive qu'elle a été désignée, afin de laisser les dirigeants européens continuer leur politique d'arrière-chambre. Aujourd'hui, l'Union européenne a l'occasion de repartir à zéro, en choisissant des responsables charismatiques capables de ruer dans les brancards. Mais les dirigeants européens sont-ils prêts à cela ? L'échec de cette première tentative de nominations montre que les égoïsmes nationaux sont toujours d'actualité.

Pour que justice soit faite

La presse est par ailleurs choquée par le crash d'un avion malaisien abattu au-dessus de l'Ukraine. Il faut enquêter et trouver les coupables, réclame la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Ils doivent être punis, quel que soit leur camp. En ce qui concerne la guerre dans l'est de l'Ukraine, le coupable est en revanche évident.

Du vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur, il ne reste que des débris

Du vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur, il ne reste que des débris

Sans le soutien politique et logistique de la Russie, les séparatistes ne seraient pas en mesure de contrôler des zones aussi grandes. Et l'affirmation, selon laquelle les tanks et les systèmes de défense anti-aérienne des séparatistes proviendraient d'un arsenal vieillot dérobé à l'armée ukrainienne, n'est absolument pas crédible.

Les près de 300 victimes du vol MH17 constituent l'apogée d'un conflit aberrant, écrit la Nordwest-Zeitung. Aujourd'hui plus que jamais, l'occident doit se rendre compte que la situation est explosive en Ukraine. Et ce ne sont pas des sanctionnettes ni de la compréhension envers le "tsar" du Kremlin qui apaiseront la situation.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !