Capitales culturelles: le plaisir de la découverte | Europe | DW | 12.12.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Capitales culturelles: le plaisir de la découverte

Du Fado avec une voix inoubliable, celle de la diva portugaise Amalia Rodriguez, mais aussi la mythique Babylone au British Museum. Et les capitales culturelles 2009 dans notre agenda culturel...

default

Le nouveau Musée Ars Electronica, musée du futur à Linz, capitale culturelle 2009

Après Liverpool et Stavanger consacrées capitales culturelles en 2008, c'est au tour de Linz et Vilnius de bénéficier de ce statut pour 2009. C'est l'occasion de les découvrir ...

Linz avec ses 200 000 habitants est une ville de taille moyenne, située sur les bords du Danube. C'est la troisième ville d’Autriche ... Mais cette petite ville tranquille, nommée capitale régionale dès 1490, a acquis une renommée internationale avec un musée d’art moderne l’Ars Electronica Center ou le Festival Brückner. C’est d’ailleurs un peu la marque de fabrique de cette ville qui se veut branchée : marier la tradition historique et les aspects les plus modernes. Côté histoire, on peut rappeler que l’empereur François-Jospeh et son épouse Sissi aimaient séjourner en vacances dans la région. Moins glorieux, l’époque nazie, la ville de Linz étant déclarée « filleule du Führer ». Une époque sombre qu’elle ne cherche pas à cacher. Une exposition « capitale de la culture du Führer » y est consacrée. Le 31 décembre, Linz offrira une palette multiple de cérémonies d’ouverture. Et puis une exposition « Best of Austria » avec les œuvres les plus représentatives de tous les musées d’Autriche.

Lituanie: 1000 ans d'histoire

Vilnius Panorama mit St. Ann‘s, Michael‘s and John‘s Church Glockentürme

Vilnius, un centre historique inscrit au patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO. Capitale européenne 2009

C'est á Vilnius, on s'en souvient, que le chanteur du Groupe Noir Desir, Bertrand Cantat a frappé sa compagne Marie Trintignant, un coup qui a causé sa mort. Mais au-delá de ce tragique évènement, Vilnius c’est surtout une capitale dont le centre ville est classé au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. En 2009, justement ce petit pays situé au sud de la mer Baltique fêtera ses 1000 ans d’histoire. Et l’ambassadeur Evaldas Ignatavicius l’a promis à Berlin : les manifestations culturelles – quelques 900 sont prévues– ne cesseront pas durant toute l’année. Alors, même si l’institution des villes culturelles européennes qui existe depuis 1985 ne vous passionne pas, profitez en tout de même pour découvrir ces villes au cœur de l’Europe...en livre, par internet ou sur place...

Le fado toujours...

C’est l’évènement de la fin de l’année au Portugal. « Amalia, le film » c’est son nom vient de sortir sur les écrans portugais.

Vilnius ['vilɲus] (deutsch Wilna, russisch Вильнюс, Вильна, polnisch Wilno) ist die Hauptstadt Litauens und des Distrikts Vilnius (Vilniaus Apskritis). Mit 553.000 Einwohnern (2006) ist sie die größte Stadt des Landes. Sie liegt an der Mündung der Vilnia in die Neris, nur etwa 40 km von der weißrussischen Grenze entfernt. Vilnius ist katholischer Erzbischofssitz und seit 1579 Universitätsstadt

Amalia Rodriguez, diva mais aussi chanteuse fragile dans le film "Amalia the movie"

Le film retrace l’histoire de la diva du fado, le fado c’est cette musique mélancolique typique du Portugal. Amalia Rodriguez est disparue en 1999. Le réalisateur Carlos Coelho da Silva n’en n’est pas à son coût d’essai. Il a signé un des plus gros film à succés du Portugal « Le crime du Père Amaro » 400 000 mille entrées. Dans Amalia, le réalisateur a voulu montrer les fragilités de la célèbre chanteuse, Le film est sorti dans 66 salles au Portugal, c’est inédit. 22 pays ont déjà acquis les droits. Marie Line Darcy a vu ce film pour nous ..

Babylone la ville de notre imaginaire

Le British Museum présente une exposition sur Babylone. La ville antique, située en Irak, hante l’imaginaire des Européens depuis deux mille ans. La Tour de Babel et les Jardins suspendus, la fête de Belshazzar et la chute de Babylone ont inspiré nombre d’artistes, poètes et philosophes et le célèbre musée britannique a voulu explorer les liens entre le mythe et la réalité d’une des plus grandes cités de l’antiquité au faîte de sa gloire sous le règne de Nabuchodonosor. Jusqu’au 15 mars 2009 au British Museum, en collaboration avec le Musée du Louvre, les Musées nationaux de France et les Musées nationaux de Berlin. Reportage de Muriel Delcroix...

Une émission présentée par Elisabeth Cadot