1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Campagne de solidarité avec Beni

Sous l’impulsion du Bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu, environ deux tonnes et demie de vivres sont déjà mobilisées pour assister les survivants des tueries répétitives de Beni.

Écouter l'audio 02:04

"Une chaîne de solidarité avec Beni dans le Sud-Kivu" (Reportage de Mude el Dorado)

Il est 16h au Bureau de la coordination de la société civile à Bukavu, les habitants de la ville viennent remettre leurs dons dans le cadre de la campagne "Action-charité pour Beni et Lubero". Selon Maître Patient Bashombe, rapporteur du Bureau de la coordination de la société civile, l'initiative a pour but d'inviter la population de Bukavu à se solidariser avec leurs compatriotes de Beni, victimes de massacres de rebelles.

"Nous avons été très touchés par les atrocités, raison pour laquelle le Bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu a lancé cet appel. Nous avons déjà récolté plus de 1000 dollars. En termes de vivres, on a reçu plus de deux tonnes d'aide. Il y a un grand engouement, on sent que la population s’est appropriée cette action."

Remy Kasindi de Cresa, un habitant de Bukavu donne les motivations qui le poussent à contribuer à la chaîne de solidarité pour Beni.

Kongo Afrika Massaker Mann sitzt vor einer ausgebrannten Hütte

Un habitant de Beni sonné après les violences

"Je me sens alerté par rapport à tout ce qui se passe là-bas. Je me dis que la solidarité nationale doit se réveiller, car nous avons vécu ce que les autres provinces et même les compatriotes de Beni ont fait pour le Sud-Kivu, quand nous avions les mêmes difficultés à Kaniola, à Walungu. Ils ont été avec nous même à Mutarule. Que les autorités s’impliquent parce que nous sentons leur absence et leur inaction par rapport à ce qui se passe à Beni."

Ces tueries répétitives qui endeuillent le territoire de Beni créent de plus en plus de mouvements de protestation à Bukavu. Au sein de l’initiative "Karibu jeunesse nouvelle", une organisation qui encadre la jeunesse de Bukavu, le désarroi est perceptible, lorsque le sujet est abordé. La présidente de "Karibu jeunesse nouvelle" Jolly Kamuntu ne cache pas sa désapprobation:

Kongo Afrika Massaker Mann sitzt vor einer ausgebrannten Hütte

Des habitants en colère, en route pour le centre-ville de Beni

"Nous sommes sidérés par la situation de Beni. On est en train d’assister à une barbarie d’une cruauté incommensurable, où les gens sont appelés à fuir leur domicile. Aujourd’hui, nous devrions nous lever comme un seul homme. Que ce soit la population, l’armée... Notre gouvernement en premier lieu, devrait prendre ses responsabilités et d’ailleurs, je crois qu’aujourd’hui, l’apport de la communauté internationale est attendu comme jamais auparavant. Assez c’est assez !"

Depuis la dernière tuerie survenue dans les quartiers nord de Beni et qui a fait une cinquantaine de morts, au Sud-Kivu les esprits sont surchauffés et la collecte des dons se poursuit jusqu’au lundi 22 août 2016.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !