1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Cameroun : le clergé embarassé par la mort d'un des leurs

Une enquête pour "mort suspecte" a été ouverte au après la découverte, vendredi dernier, du corps de l’évêque de Bafia près d'un fleuve. L'Eglise camerounaise, elle, est partagée entre indignation et espérance.

Écouter l'audio 02:02

"Pourquoi cet événement est arrivé de cette manière-là ?" (Père Michel Ngueko)

Depuis la matinée du mercredi 31 mai dernier, à la découverte de la voiture abandonnée du désormais regretté Mgr Jean Marie Benoît Bala, Evêque de Bafia dans le centre du Cameroun, un casse-tête bantou tourmente les esprits au sein de l’Eglise catholique. Moins de trois semaines avant cette disparition tragique, l'un de ses proches collaborateurs, un prêtre, avait été retrouvé mort dans sa chambre au diocèse de Bafia. Les raisons de ce décès n'ont pas été élucidées. 

Père Michel Ngueko est le curé d’une paroisse à Mbalmayo où Mgr Bala fut ordonnée prêtre il y a trente ans :

"Vraiment, c’est la consternation. Surtout que c’est un événement qui est pour moi une grande première dans l’Eglise d’apprendre qu’on retrouve un clerc dans l’eau. Mais en même temps on peut se poser mille questions : pourquoi cet événement est arrivé de cette manière-là ? Il faudrait que les enquêtes nous disent dans quelles circonstances ça s’est passé, surtout les derniers appels qu’il a eus, et ses dernières correspondances."

 

Mort en martyr 

 

Des questions aux soupçons, mais au moins une certitude presque établie : l’Evêque ne s’est pas suicidé par noyade dans le fleuve Sanaga où son corps a été retrouvé à un mètre sous l’eau trois jours après sa disparition. Le procureur général près la cour d’appel du centre a ouvert une enquête pour mort suspecte. Parmi les prières, les cris, les larmes et le mutisme stoïque des uns et des autres, Père Guy Marcel Enganabissen, originaire de Bafia où exerçait l’Evêque défunt et curé d’une paroisse à Douala, affirme que Mgr Bala est mort en Martyr. Père Guy Marcel fait cette prophétie :

"On a dit que Dieu écrit droit avec des lignes courbes, et que si tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu, son départ dans le plan de Dieu est providentiel. Le bien que dieu va en tirer pour sa plus grande gloire et pour le bien de son peuple, on n’est même pas encore en train de l’imaginer. Mais quelque chose de grand sortira de cet événement tragique. Je vais me rappeler cette parole de Tertullien qui disait que  'le sang des martyrs est la semence des chrétiens'." 

Au sein de l’Eglise catholique, il est demandé aux chrétiens de ne pas avoir peur dans cette situation, hier, impensable. La prière et la foi en l’espérance leur ont été recommandées, surtout que la mort de Mgr Bala est advenue entre l’Ascension et la Pentecôte.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !