1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Cameroun: élections controversées

Au Cameroun, la formation politique du Président Paul Biya a remporté très largement les élections municipales et législatives de dimanche dernier, mais l’opposition dénonce des fraudes massives, et certains partis ont décidé de déposer des requêtes en contestation près de la cour suprême.

Le Président camerounais Paul Biya

Le Président camerounais Paul Biya

Au niveau des municipales, les résultats provisoires donnent au RDPC la victoire dans plus de 300 communes sur les 363 que compte le pays. Pour les législatives, le parti du Président Biya se taille aussi la part du lion avec plus des deux tiers des sièges disponibles à l’Assemblée Nationale, soit au moins 152 sièges sur 180. L’opposition accuse le camp Biya d’avoir triché pour obtenir cette majorité écrasante ,et soupconne le RDPC d’avoir pour objectif ultime, une modification de la constitution, qui lui permettrait de maintenir son président à la tête du pays. Voici l’avis de Maître Abdoulaye Harrisou, Vice Président et Porte Parole de l’UDC, l’Union Démocratique Camerounaise.

Je pense que l’intention est là. Il y a quelques mois, une dizaine de députés ont formulé une requête, pour demander la modification de la constitution sur la limitation des mandats. Je pense que maintenent ,plus rien n’empêche le RDPC de réviser la constitution et d’enlever l’article relatif à la limitation des mandats.

Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, qui se défend d’avoir manipulé les elections, rejette catégoriquement les suspiscions de l’opposition. Ecoutez le Professeur Pierre Moukoko Mboundjo, chargé de la communication au RDPC.

Je voudrais souligner qu’il est important de parler sur les faits et non sur des spéculations. Le Président Biya, s’est en gagé devant le peuple, à mettre en oeuvre une politique qui permettra de faire du Cameroun un pays émergeant sur le plan économique. Il s’agit d’un programme économique très très ambitieux, et pour ce faire, il a besoin du consensus le plus large possible dans le pays. Pour le reste, c’est de la spéculation. Laissons ceux qui spéculent spéculer

Agé de 72 ans, le Président Paul Biya est à la tête du Cameroun depuis 1982. Une modification de la constitution, lui permettrait de briguer un troisième mandat consécutif en 2011.

  • Date 24.07.2007
  • Auteur Emmanuel Rushingabigwi
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2cA
  • Date 24.07.2007
  • Auteur Emmanuel Rushingabigwi
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2cA
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !