1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Côte d'Ivoire : nul pas nul

Dans le groupe G, le «groupe de la mort», la Côte d'Ivoire a fait match nul contre le Portugal. Les Ivoiriens n'ont pas semblé être troublés par la présence de Didier Drogba non pas sur le terrain, mais sur le banc.

default

Port Elizabeth, 17h20. Une clameur surgit du stade Nelson Mandela Bay, au moment où Didier Drogba fait son apparition sur le terrain à la 66ème minute, en lieu et place de Salomon Kalou. Le capitaine des Eléphants, bien que diminué en raison de sa blessure au bras, a semblé faire du bien à ses coéquipiers par sa présence en fin de match, en vue de tenir au moins le résultat face à des Portugais suprenants par leur manque de créativité.

Ronaldo, un coup d'éclat, et puis c'est tout

Néanmoins, avant même l'entrée de Didier Drogba, les Ivoiriens avaient montré de belles choses sur le terrain ; les Eléphants ont pratiqué un beau football en 1ère mi-temps, multipliant les combinaisons et obligeant les Portugais à les attendre dans leur moitié de terrain. Malgré tout, la meilleure action de cette premiére mi-temps est à mettre au crédit des Portugais et du génial Cristiano Ronaldo : à la 11ème minute il efface sons vis-à-vis et décoche une frappe des 25 mètres qui s'en va mourir sur le poteau de Boubacar Barry Copa. Action magnifique, donc, et grosse frayeur pour les Ivoiriens.

La suite de la première mi-temps n'a pas été grandiose, et a été hachée par moments, avec quelques successions de fautes, comme si les deux équipes avaient à cœur de montrer qu'elles se battraient jusqu'au bout dans ce « groupe de la mort ».

La victoire au bout du pied

En deuxième mi-temps, les Ivoiriens sont revenus plus volontaires encore, et se sont crées deux occasions coup sur coup. Mais la pluie a fait son apparition et a rendu la pratique un peu plus difficile. Pas grand-chose à signaler, jusqu'à la 91ème minute, suite à un service de Kader Keita en profondeur, Drogba reprend mal du gauche et le ballon file de l'autre côté de la surface.

Ce match nul n'est pas vraiment une contre-performance, mais une victoire aurait pu permettre aux joueurs de Sven-Goran Eriksson d'aborder plus sereinement le match du 20 juin contre le Brésil. Mais rien n'est joué dans ce groupe de la mort, et après les belles dispositions tactiques qu'on a vu aujourd'hui de la part des Ivoiriens, on peut être sûrs que les partenaires de Didier Drogba donneront tout, tout, tout jusqu'à la dernière minute.

Auteur : Ali Farhat
Edition : Mireille Dronne