1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Côte d'Ivoire, certains de l'opposition y vont

En Côte d'Ivoire le 18 décembre, près de 7 millions d'électeurs sont appelés à élire leurs nouveaux députés. Les principaux leaders de l'opposition ont décidé de participer au scrutin.

Écouter l'audio 12:56

"Alassane Ouattara veut continuer à avoir la mainmise sur la Côte d'Ivoire" (Bamba Moriféré)

Des partis d'opposition de Côte d'Ivoire ont exigé samedi la mise en place d'une nouvelle Commission électorale indépendante (CEI) avant les législatives du mois prochain, brandissant la menace de manifestations de rue. 

Les frondeurs du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, membres du Front du refus, refusent de participer aux élections parce que "les conditions techniques, politiques et sécuritaires ne sont pas encore réunies par le gouvernement Ouattara pour des élections inclusives, transparentes et équitables". Le Rassemblement du peuple de Côte d'Ivoire en revanche a décidé d'y aller. Son président, le professeur Bamba Moriféré explique ci-dessus pourquoi.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !