1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Burundi, Pierre Nkurunziza va t-il céder aux pressions de l'UA?

Tous les regards sont tournés vers Addis-Abeba, où se tient demain et dimanche le 26eme sommet de l'Union africaine. L'UA espère convaincre le président burundais d'accepter le déploiement d'une force sur son territoire.

Écouter l'audio 03:26

« Le sommet d’Addis-Abeba permettra à l’UA de s’imprégner des réalités sur le Burundi » (Jean-Claude Karerwa, porte-parole adjoint du président Pierre Nkurunziza)

Un pari difficile à gagner, d'autant que le gouvernement burundais a officiellement refusé le principe d'une force de stabilisation de l'Union africaine sur son sol. Un diplomate congolais que la Deutsche Welle a joint à Addis-Abeba, estime que l'enjeu de ce sommet est plus politique que militaire. « En menaçant d'envoyer une force au Burundi, l'UA espère contraindre Pierre Nkurunziza à accepter de dialoguer avec ceux qui sont opposés à son troisième mandat », nous a confié ce diplomate qui a requis l'anonymat.

Par ailleurs, plus le sommet des chefs d'Etat approche, plus les espoirs des burundais s'amenuisent. Aussi, la tenue de ce sommet coïncide t-il avec la confirmation de l'existence de fausses communes à Bujumbura. Par des images satellites, Amnesty International a prouvé l'existence de charniers dans certains quartiers, réputés être proches de l'opposition.

Pour en savoir plus sur le sujet, écouter les explications d'Eric Topona.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !