1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Burundi: l'UE passe à l'acte

Suspension de l'aide financière directe au gouvernement, mais maintien de l'aide globale à la population: avec des sanctions nuancées, l'UE fait pression pour un dialogue inclusif.

Écouter l'audio 01:59

"Cette décision est hâtive, le Burundi a besoin d'être encouragé plutôt que sanctionné" (Jean-Claude Karerwa Ndenzako, vice-porte-parole du gouvernement burundais)

C'est une décision qui pourra être révoquée, dès que des progrès suffisants auront été effectués par le gouvernement burundais, notamment sur la voie du dialogue avec l'opposition et la société civile. Elle sera réexaminée régulièrement, au moins tous les six mois, grâce à des missions de suivi du Service européen pour l’action extérieure, et associant les services de la Commission, a souligné le communiqué de l’UE. L’Union européenne est le premier donateur du Burundi avec une aide globale estimée à 430 millions d'euros pour la période 2015-2020. Le commissaire européen au Développement, Neven Mimica, a demandé "instamment au gouvernement burundais de faire preuve de la volonté nécessaire, pour que [les] relations avec le Burundi se normalisent à nouveau". Selon le ministre burundais des Relations extérieures, Alain-Aimé Nyamitwe, le gouvernement burundais s'attendait à ces mesures. Écoutez les précisions de Éric Topona en cliquant sur l'image ci-dessus.

L'aide globale à la population et à des fins humanitaires est maintenue

L'aide globale à la population et à des fins humanitaires est maintenue

Selon nos informations, le nouveau facilitateur dans la crise au Burundi devrait se rendre avant la fin de la semaine à Bujumbura. Benjamin Mkapa, puisque c’est de lui qu’il s’agit a été designé début mars par les chefs d'Etat de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est, l’EAC, lors de leur sommet qui s’est tenu à Arusha en Tanzanie. Sa mission sera de favoriser la reprise du dialogue entre le pouvoir burundais et son opposition. Ce poste a été créé pour venir soulager le président ougandais en exercice Yoweri Museveni, qui reste le principal médiateur dans cette crise.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !