1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Burundi, les partisans d'Agathon Rwasa traqués?

Au Burundi, Agathon Rwasa, le dirigeant de l'aile non-reconnue des FNL, les Forces Nationales de Libération, avait affirmé sur notre antenne que plusieurs de ses militants faisaient l'objet d'intimidations. Recherches.

Écouter l'audio 02:09

‘’ Nos militants sont arrêtés par ce qu’ils ne partagent pas les mêmes idées que ceux du CNDD-FDD au pouvoir’’ (Nathan Barampama)

Certains sont harcelés, disait Agathon Rwasa à la DW, voire arrêtés par les forces de l'ordre, sans qu'aucune raison valable ne soit avancée. Cette "traque aux FNL" semble s'étendre hors de la capitale Bujumbura, à plusieurs autres provinces de l'arrière-pays. On peut citer Ngozi, la région natale du président Pierre Nkurunziza et d'Agathon Rwasa, mais aussi Kirundo ou la province de Karuzi. C’est ce qu'a affirmé Nathan Barampama, le président de la section FNL de Gihogazi, dans la province de Karuzi,une ville du nord du Burundi.

L'administrateur de la commune de Gihogazi confirme, sans plus de précisions, l'incarcération des militants du FNL.

Comment se fait-il que le pouvoir s'en prenne aux partisans d'Agathon Rwasa? D'autant que ce dernier a accepté contre toute attente d'intégrer, il y a un peu plus d'un an, des institutions qu'il avait auparavant farouchement combattues.

Le 22 juin, Jacques Bigirimana, le président de l'aile des FNL reconnue par Bujumbura, s'était lui aussi dit inquiet de sa sécurité.

Pour en savoir plus, sur ce dossier, cliquez sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !