1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Burundi: Alexis Sinduhije, à la tête d'une rébellion?

Le président du Mouvement pour la solidarité et la Démocratie aurait créé un groupe armé pour renverser les institutions du pays. C'est pourquoi, il y a dix jours, le gouvernement a suspendu pour six mois son parti.

Écouter l'audio 03:05

"Le MSD a été suspendu parce qu’il a commis une faute lourde." (Térence Ntahiraja)

Cette décision  a été prise après la diffusion d’un élément sonore non encore identifiée sur internet. Dans cette bande sonore diffusée par un site d’information réputé proche du pouvoir, on entend clairement une voix, supposée être celle d’Alexis Sinduhije affirmant que "seules les armes pouvaient chasser Pierre Nkurunziza du pouvoir". Ce que confirme, Térence NTAHIRAJA, Porte parole du ministre burundais de l’Intérieur:

Des jeunes protestants contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza à Bujumbura en mai 2015

Des jeunes protestants contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza à Bujumbura en mai 2015

"Le MSD a été suspendu parce qu’il a commis une faute lourde en violation de la loi régissant les partis politiques. Notamment en recrutant des jeunes et en allant former une rébellion dans la sous-région. Et certains d’entre eux ont été appréhendés. Les autres se sont rendus à la Police. Ils l'ont confirmés. Ils ont été clairs. Mais, au cas où le MSD continuait toujours, à ce moment là, la Cour suprême peut procéder à sa radiation." 

Règlement de compte politique?

A en croire le Porte-parole en Europe, du MSD,  son mouvement   a  été suspendu parce qu'il fait ombrage aux autorités de Bujumbura:

"Bujumbura est dans une dynamique de la revanche. Mais le pouvoir de facto de sait très bien que, de nombreux burundais, des millions de burundais portent dans leur cœur le parti MSD. Certainement, c’est un parti qui dérange ce pouvoir de facto. Parce que de plus en plus, ce parti ne cesse de gagner du galon, ou ne cesse de gagner les cœurs des nombreux burundais ".

Quelques éléments des forces armées du Burundi à Bujumbura après le putsch manqué de mai 2015

Quelques éléments des forces armées du Burundi à Bujumbura après le putsch manqué de mai 2015

 Pour sa part, dans un récent rapport, International Crisis Group a confirmé que le MSD a bel et bien créé un mouvement rebelle dénommé, RED Tabara, Résistance pour un État de droit au Burundi. Un mouvement, composé majoritairement de jeunes et dont l’objectif avoué est de renverser par les armes Pierre Nkurunziza.

Aussi, les dirigeants du Mouvement pour la solidarité et la Démocratie ne comptent pas baisser les bras. Ils organisent le samedi 29 avril prochain une manifestation devant l’Ambassade du Burundi à Bruxelles. Suivie d’une conférence publique qui sera animée par son président, Alexis Sinduhije. Au cours de  cette manifestation, les militants du MSD entendent protester contre la suspension de leur parti, et surtout célébrer le deuxième anniversaire du début de la contestation du président burundais, Pierre Nkurunziza, dont l'actuel mandat est sujet à polémique. Pour l'opposition, il s'agit d'un troisième mandat illégal et illégitime. Alors que le pouvoir  estime qu'il s'agit du deuxième mandat au suffrage universel direct. Le premier issu du suffrage universel indirect ne devrait pas être pris en compte selon eux.

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !