1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Burkina: juste un accord sur les institutions

Au Burkina Faso, l'armée et les civils se sont mis d'accord ce jeudi sur les institutions de transition, mais pas encore sur les hommes chargés de les diriger, quand les militaires auront quitté le pouvoir.

Écouter l'audio 01:30

"Je fais déjà partie de la vie politique du Burkina" (Mariam Sankara)

Cet accord sur les institutions a été annoncé par le lieutenant-colonel Isaac Zida, à la tête du Burkina Faso. Toujours selon lui, les postes de président et de président du parlement de transition sont d'ores et déjà acquis à des civils. Mais celui de Premier ministre aurait été proposé à l'armée.

Vous pouvez entendre la réaction de la veuve de l’ancien président Thomas Sankara, tué en 1987, en cliquant sur le lien ou l'image. Mariam Sankara a réagi par rapport à l’évolution de la situation au Burkina Faso.

Pour Augustin Lohada, le directeur exécutif du Centre pour la gouvernance démocratique au Burkina Faso, il n'est pas étonnant que les militaires traînent des pieds.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !