1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Bujumbura refuse de s'expliquer à Genève

Les travaux du comité de l'ONU contre la torture se sont achevés à Genève en Suisse. A l'ouverture des travaux, jeudi, les experts ont posé une batterie de questions à la cheffe de la délégation burundaise.

Écouter l'audio 02:54

"La situation des journalistes burundais est plus que préoccupante" (Alice Hakizimana, journaliste)

En principe c'est ce vendredi que la Garde des Sceaux, ministre de la justice, Aimée Laurentine Kanyana devait répondre aux questions des experts onusiens. Coup de théâtre, la délégation burundaise n'est plus revenue dans la salle où se tenaient les travaux. La cheffe de la délégation du Burundi a préféré répondre par écrit aux questions du comité des Nations unies contre la torture. Lettre dans laquelle, Aimée Laurentine Kanyana a demandé un temps suffisant pour préparer les réponses aux questions qui lui ont été posées. Retrouvez les explications d’Eric Topona sur ce sujet, en cliquant sur l’image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !