1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Bujumbura méfiante vis-à-vis des Nations unies

L’insécurité persiste au Burundi. Raison pour laquelle le Conseil de sécurité de l'Onu a décidé le déploiement de 228 policiers dans le pays pour tenter d'y ramener la paix. Mais pourquoi le pouvoir y est-il opposé?

Écouter l'audio 02:05

"Je ne vois pas Nkurunziza ramener la paix au Burundi" (Fidel Bafilemba)

En mobilisant des milliers de leurs partisans dans les rues de la capitale le weekend, les autorités burundaises ont montré qu'elles n'entendaient pas se soumettre facilement à cette résolution. Le pouvoir burundais persiste et signe, pas de forces onusiennes au Burundi. Le gouvernement s’oppose à la présence onusienne au moment où les meurtres des derniers mois continuent de hanter les esprits. Ce mardi des partisans du parti au pouvoir, CNDD-FDD ont commémoré par des manifestations, l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana, il y a tout juste un an. Un an après, les assassinats et l’insécurité persistent dans le pays. Mais que comprendre ou dire alors de cette démarche des autorités burundaises?

Ecoutez en cliquant sur l'image, la réponse de Fidel Bafilemba, spécialiste des Grands Lacs et précédemment, chercheur à l’organisation “Enough Project”.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !