1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Bruxelles botte en touche sur les réfugiés

Le dernier sommet européen n'a livré aucune décision concrète, la question du droit d'asile ayant été reportée après les élections de mai 2014. En Europe, la Suède accueille néanmoins largement les réfugiés syriens.

GettyImages 185481660 AGRIGENTO, ITALY - OCTOBER 21: A banner reading 'it's our blood' is displayed during the commemoration ceremony for the victims of the boat sinking disaster off the Lampedusa coast on October 21, 2013 in San Leone near Agrigento, Italy. Victims of the Lampedusa disaster, which killed more than 300 asylum seekers when the boat they were on sank have been buried in unknown vaults despite Italian Prime Minister Enrico Letta's promise to hold a state funeral for the dead. (Photo by Tullio M. Puglia/Getty Images)

Protestation durant une cérémonie en mémoire des victimes du naufrage de Lampedusa

Après la tragédie de Lampedusa, et la mort de centaines de migrants, la question de l'immigration, était au centre du sommet européen, la semaine dernière, à Bruxelles. L'Union européenne est priée de mieux gérer l'afflux massifs de réfugiés, venus notamment de Syrie. Mais aucune décision n'a été prise pour l'instant, tout ayant été renvoyé au prochain sommet du mois de décembre. La task force sur la Méditerrannée doit rendre ses conclusions le 5 décembre. Ce rapport servira de base de travail au sommet des 19 et 20 décembre. Quant à la réforme du droit d'asile et de la politique européenne en matière d'immigration, ce sont là des sujets bien trop sensibles pour être traités avant les élections européennes. Ces dossiers sont donc renvoyés au plus tôt au mois de juin 2014.

Montagebild zum Thema : Schweden hat die erfolgreichste Integrationspolitik in der EU Mit AP Montage Florian Meyer

La Suède a une tradition d'accueil des réfugiés en Europe

18 000 Syriens en Suède

Pendant ce temps, le flux de réfugiés ne faiblit pas en Méditerranée avec chaque jour, le risque d'un nouveau naufrage et d'un nouveau drame. Seule la Suède a annoncé qu'elle accorderait l'asile à tous les Syriens qui arriveraient sur son sol. 18 000 syriens ont déjà rejoint le royaume scandinave. La Suède qui peine à faire face, compte sur la solidarité européenne.

Katia Bitsch s'est rendue dans le centre d'accueil des réfugiés de Märsta près de Stockholm. Reportage.

Audios et vidéos sur le sujet