1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Bruits de guerre

De la menace non voilée de guerre contre l’Iran à l’appel ouvert à la mutinerie des officiers de la Luftwaffe, en passant par la défaite cinglante d’1 demi milliard d’euro encaissée par Microsoft, l’ambiance des journaux allemands de ce matin est plus placée sous le signe de Mars que sous celui de Vénus.

Franz-Josef Jung, Ministre fédéral de la Défense, n'y va pas par quatre chemins : le cas échéant, il donnerait l'ordre d'abattre un appareil civil détourné par des terroristes.

Franz-Josef Jung, Ministre fédéral de la Défense, n'y va pas par quatre chemins : le cas échéant, il donnerait l'ordre d'abattre un appareil civil détourné par des terroristes.

Et comment ! Avec une grande photo de légionnaires barbus au képi immaculé, la Tageszeitung illustre un titre éloquent : la France attise la peur de la guerre. La tactique dangereuse du président français renvoie à sa funeste déclaration lors de son premier discours de politique étrangère où il dessinait l’alternative catastrophique d’avoir à choisir entre l’Iran à la bombe ou la bombe sur l’Iran.

Pour die Welt également, cette déclaration s’inscrit dans la droite ligne de la nouvelle politique de Nicolas Sarkozy vis-à-vis de l’Iran et marque désormais sa nouvelle attitude vis-à-vis des Etas-Unis en mettant fin à la traditionnelle rivalité entre Paris et Washington. Ce quotidien revient également dans ce contexte sur la polémique lancée par le Ministre allemand de la Défense, Franz-Josef Jung, qui avait affirmé sa volonté de faire abattre le cas échéant par la Luftwaffe un avion civil détourné par des terroristes.

Les jeunes pilotes se mutinent, titre dans ce contexte la Frankfurter Rundschau, qui cite l’appel à la désobéissance à un tel ordre de tir lancé par la très sérieuse Association des Militaires allemands qui regroupe 65 % des personnels en activité, un appel suivi également par d’autres syndicats militaires. Ces protestations sont également à la une de la Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui rappelle le jugement prononcé en son temps par le Tribunal Constitutionnel de Karlsruhe déniant au législateur le droit de trancher à l’avance avec une loi ad hoc le dilemme « vie contre vie ». Et de rappeler là où le bât blesse : la constitution allemande attribue au chancelier et au gouvernement la responsabilité de la conduite des affaires du pays mais confie le commandement suprême des forces armées au seul Ministre de la Défense. Dans la guerre silencieuse contre le terrorisme, il s’agit donc ici de définir clairement les compétences.

A propos de compétence, la Cour Européenne de Justice a confirmé celles de la Commission de pouvoir stopper la stratégie d’hégémonie mondiale de Microsoft, salue la Süddeutsche Zeitung. Et de confirmer l’amende de 497 millions d’euros infligée à l’empire informatique de Bill Gates démontrant ainsi l’influence que peut avoir le politique dans un univers mondialisé. Le cas Microsoft montre que l’Etat a le droit d’intervenir lorsqu’il le doit. Un message adressé aux grands groupes industriels tout comme aux gouvernements nationaux. Qu’il s’agisse d’une plus large concurrence dans le secteur de l’énergie ou de la politique environnementale concernant l’automobile.

  • Date 18.09.2007
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fH
  • Date 18.09.2007
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fH
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !