1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Brin d'espoir malgré le verdict libyen?

En Libye, le sort des cinq infirmières bulgares et du médecin d’origine palestinienne est toujours incertain. Hier, la Cour suprême a confirmé leur condamnation à mort : les juges estiment que les six accusés ont inoculé volontairement le virus du SIDA à plus de 400 enfants. Le verdict a été prononcé au lendemain de l’acceptation par les familles de ces enfants de compensations financières. Le dernier espoir de la défense est désormais de voir commuer la peine capitale en peine de prison et d’obtenir l’extradition des prévenus vers la Bulgarie.

Des colombes lâchées hier à Sofia pour appeler la Libye à la clémence

Des colombes lâchées hier à Sofia pour appeler la Libye à la clémence

La photo publiée en Une de la Frankfurter Rundschau revient dans de nombreux journaux : elle montre les six accusés derrière des barreaux. « Kadhafi veut être courtisé », analyse le quotidien de Francfort, qui regrette que les réactions de Bruxelles et du ministre allemand des Affaires étrangères aient été si modérées après l’annonce d’un tel verdict. Cela dit, le quotidien explique que cela ne reviendra pas à un tribunal de trancher en dernier lieu, mais bien au chef suprême du pays, Mouammar Kadhafi. La décision finale sera donc d’ordre politique plutôt que judiciaire.

La tageszeitung estime que toute cette affaire est un bon exemple de mépris de l’Etat de droit : outre les accusations fallacieuses qui pèsent sur les six membres du personnel médical, également accusés par la Libye de travailler pour les services secrets israéliens, leurs aveux ont été obtenus sous la torture et certaines pièces prouvant leur innocence n’ont pas été prises en compte par les juges. En coulisses, explique le journal, les négociations sont d’ailleurs allées bon train pour fixer la somme des dédommagements. Maintenant, ce jeu de poker est terminé. Un arrangement devrait être possible, étant donné que Mouammar Kadhafi tente un nouveau rapprochement avec l’occident. Dommage que les Etats-Unis et l’Union européenne aient mis tant de temps à s’intéresser aux accusés, emprisonnés depuis huit ans.

Die Welt

s’attend à ce que Mouammar Kadhafi ne laisse pas passer une telle occasion de passer pour le sauveur des six condamnés à mort. De plus, le dirigeant libyen a tout intérêt à ne pas s’attirer de nouvelles sanctions de l’ONU qui avaient tant appauvri son pays, pourtant potentiellement riche. Die Welt conclut donc : lundi prochain, la Libye décidera non seulement du sort de six personnes mais bel et bien du sien propre aussi.

La Süddeutsche Zeitung admet également qu’un brin d’espoir est permis quant à l’avenir des infirmières et du médecin. La SZ se refuse pourtant à parler de « fin heureuse », après ces huit années de détention et de peur infligées à des innocents et après le décès de 56 des enfants infectés.

---

Par ailleurs, la justice libyenne doit rendre le 18 juillet son jugement dans un autre procès intenté aux cinq infirmières et au médecin. A l’origine de ce procès pour « diffamation » : un officier de police qui réfute leurs accusations de torture.

  • Date 12.07.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2g0
  • Date 12.07.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2g0
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !