1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Brazzaville se prépare à une présidentielle controversée

Selon la Commission nationale électorale indépendante, le déploiement du matériel électoral a commencé et la distribution des cartes d’électeurs est en cours. Tout est donc pratiquement prêt pour le scrutin de dimanche.

Écouter l'audio 02:01

Le président de la CNEI affiche son impartialité dans le processus électoral

Neuf candidats, parmi lesquels une femme, sont en lice pour le scrutin de dimanche. Sassou Nguesso, qui cumule plus de 32 ans au pouvoir, brigue un troisième mandat présidentiel grâce à une modification de la constitution ayant fait sauter les deux verrous qui lui interdisaient de se représenter.

La nouvelle loi fondamentale est entrée en vigueur en novembre dernier après son adoption lors d'un référendum qualifié de coup d'Etat constitutionnel par les opposants, qui avaient appelé à boycotter le scrutin et qui en ont rejeté les résultats.

Selon Michel Kafando, l'envoyé spécial de l'Organisation internationale de la Francophonie, le sentiment qui prévaut en cette fin de campagne est celui d'un "calme relatif". Une ambiance qui contraste avec la période qui avait précédé le référendum constitutionnel en octobre dernier. Les autorités avaient notamment interdit les rassemblements publics et assigné des opposants à résidence. Des violences meurtrières avaient également éclaté à Pointe-Noire, la capitale économique du pays. Avant de quitter Brazzaville, l'ancien président de la transition burkinabè a estimé que les choses "devraient bien se passer". Il a néanmoins souligné un risque de troubles post-électoraux en cas de "trop grande différence" entre les résultats publiés et ceux compilés par l'opposition à l'issue du premier tour.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !