1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Brésil, l'échec du Parti des Travailleurs

La présidente de gauche, Dilma Rousseff a été relevée de ses fonctions au terme d'une longue procédure, qui a polarisé la société brésilienne sur fond de crise économique majeure et d'affaires de corruption.


"C'est la fin des gouvernements emmenés par le parti des Travailleurs, avec Lula da Silva et Dilma Rousseff qui lui avait succédé en 2010... La fin de treize ans de pouvoir, exercé par ce parti de gauche. Un parti qui avait sorti des millions de Brésiliens de la misère, relève la Süddeutsche Zeitung. Parallèlement, les performances économiques s'étaient miraculeusement développées. Mais le rêve du Brésil comme Etat-providence, comme moteur de croissance de l'hémisphère sud, comme future puissance mondiale même, s'est volatilisé. Cela s'explique en partie par la crise entraînée par la baisse internationale des prix des matières premières. Mais, estime le quotidien de Munich, les administrateurs de ce projet modèle d'une politique de gauche portent aussi leur part de responsabilité".

Brasilien neuer Präsident Michel Temer

Investi à la tête de l'Etat dès la destitution de Dilma Roussef, Michel Temer a lancé un appel à l'unité

"L'expulsion de Dilma Rousseff du Palais présidentiel ne change rien aux difficultés du pays", estime le quotidien régionalWestfälische Nachrichten. Le plus gros problème politique au Brésil, ce sont les partis eux-mêmes: népotisme et corruption dominent l'attribution des postes et portefeuilles. Les programmes des partis, qu'il s'agisse du parti des Démocrates ou du parti des Travailleurs, sont très succincts et très peu visionnaires".

Brasilianische Währung Real

Le real, la monnaie brésilienne a fortement perdu de sa valeur par rapport au dollar ces derniers mois

"Corruption, malversations, voilà le principal problème du Brésil ces dernières décennies, estime également le quotidien Neue Osnabrücker Zeitung. La population, désespérée, ne croit plus depuis longtemps ni en la justice, ni en l'honnêteté des soi-disants représentants du peuple!".

Autre thème : La sécurité en Allemagne

Face à la menace terroriste en Allemagne, le gouvernement a décidé que désormais des unités de la Bundeswehr, l'armée allemande, pourraient à l'avenir soutenir la police en cas d'attaque terroriste d'envergure. Un premier exercice commun aura lieu au printemps prochain.

Bundeswehr Vorführung Häuserkampf Panzergrenadierbrigade 41

La Bundeswehr est redevenue récemment une armée de métier, mais certains hommes politiques relancent l'idée d'un service militaire obligatoire

Ce projet gouvernemental a lancé un vif débat en Allemagne, car jusqu'ici la Constitution allemande interdit à la Bundeswehr de se déployer à l'intérieur des frontières, sauf en cas de catastrophes naturelles ou d'invasion. Le quotidien Volksstimme estime cependant que:"personne ne comprendrait qu’en cas d'attaque terroriste de grande ampleur, l'on renonce à l'équipement et aux compétences spécifiques de la Bundeswehr, simplement parce que, pour des raisons historiques, les tâches de la police et celles de l'armées sont clairement séparées en Allemagne. Car, souligne le journal de Magdebourg, il faut enfin réaliser que la situation sécuritaire a changé! "

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !