1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Bozizé et Djotodia s'engagent pour le Forum de Bangui

Un pas de plus, peut-être, vers la réconciliation en Centrafrique? Les ex-présidents François Bozizé et Michel Djotodia se sont en tout cas engagés par écrit en faveur du Forum de Bangui.

Le Forum de Bangui pour la réconciliation débute fin avril

Le Forum de Bangui pour la réconciliation débute fin avril

Les deux anciens chefs d’Etat centrafricains François Bozizé et Michel Djotodia sont finalement parvenus mardi à un engagement de cessez-le-feu. Ils l'ont signé à Nairobi au Kenya, qui assure la médiation des pourparlers dits de paix entre les groupes armés rivaux ex-Seleka et Anti-balaka.

Suite de l'accord du 8 avril

Selon un communiqué publié par la présidence kényane, le document n’est en réalité qu’un engagement des signataires à rallier l'accord signé à Brazzaville en juillet 2014. Mais aussi à participer au Forum de réconciliation de Bangui, prévu fin avril et à reconnaître le régime de la transition. Cet engagement dit de Nairobi fait suite à un autre accord signé le 8 avril dernier. La cérémonie de mardi s'est déroulée en présence du président kényan Uhuru Kenyatta, de son vice-président William Ruto, des médiateurs kényans, et d'envoyés du président congolais Denis Sassou Nguesso, médiateur international pour la Centrafrique, et du président ougandais Yoweri Museveni.

Le président kényan Uhuru Kenyatta a assisté À la signature entre les ex-présidents centrafricains

Le président kényan Uhuru Kenyatta a assisté À la signature entre les ex-présidents centrafricains

Sur place à Bangui, la nouvelle a été accueillie avec satisfaction. "Nous sommes dans un processus de la réconciliation nationale. Il est hors de question de promouvoir l'exclusion", dit Fleury, jeune d'une trentaine d'années rencontrée en plein centre-ville. "On a besoin de tout le monde lors de ce forum. Djotodia et Bozizé qui sont les principaux acteurs de cette crise doivent être là, parler devant les Centrafricains pour laver le linge salle en famille", s'exclame un autre Banguissois.

En tout cas, pour de nombreux Centrafricains, cet engagement, quand bien même obtenu à l'issue des pourparlers organisés dans des circonstances floues, ouvre la voix au dialogue et à la paix du moment où il permet aux ex-présidents Michel Djotodia et François Bozizé de rejoindre le processus de la réconciliation. Une prise de position non encore commentée par les autorités de la transition.

Le Forum de Bangui très attendu

Un premier accord avait été signé en janvier par les parties centrafricaines, toujours à Nairobi. Mais l'accord n'avait pas été reconnu par Bangui car il appelait au remplacement des autorités de la transition en Centrafrique. Le projet de janvier prévoyait aussi une amnistie générale. Les autorités de la transition centrafricaine, exclues du processus, ont toujours refusé de reconnaître leur légitimité, de même que la Communauté économique des pays d'Afrique centrale (Cémac).

Pour l'heure, tous les yeux sont tournés vers le forum de Bangui, un rendez-vous tant attendu qui permettra aux centrafricains de diverses couches sociales de débattre du retour d'une paix définitive dans leur pays. Il débute le 27 avril prochain.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !