1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Boko Haram fait régner la peur dans les écoles

Les salles de classe se vident dans le nord du Cameroun. Les enfants et leurs parents craignent les attaques de Boko Haram. Au Nigeria, une cinquantaine de lycéens ont été tués lundi dans un attentat attribué à la secte.

Écouter l'audio 02:08

"Beaucoup suivent des études coraniques au lieu des études classiques de peur des représailles"

Des hommes du groupe islamiste armé nigérian Boko Haram ont attaqué dimanche six localités du nord du Cameroun, dont Fotokol et Kolofata, quasi simultanément, tuant au moins trois civils, selon une source au sein du ministère de la Défense, citée par l'AFP.

Dans l'extrême-nord du Cameroun, le climat de peur est de plus en plus présent dans les villes frontalières du Nigeria. Certains parents à interdisent à leurs enfants d'aller à l'école. Pourtant malgré la multiplication des attaques dans cette région, des écoles restent ouvertes, comme l'établissement de Kolofata, ville où l'épouse du vice premier ministre camerounais a été enlevée au mois d'août. Mouhamadou Awal s'est rendu sur place, vous pouvez entendre son reportage en cliquant sur l'image ou le lien.

Le président du Nigeria Goodluck Jonathan veut briguer un nouveau mandat

Le président du Nigeria Goodluck Jonathan veut briguer un nouveau mandat

Au Nigeria voisin, une cinquantaine de lycéens ont été tués hier dans un attentat dans le nord-est du pays. Le kamikaze s’était déguisé en collégien et est entré dans leur établissement. C’est l’un des pires massacres attribués au groupe islamiste Boko Haram.

Cette nouvelle attaque intervient alors que le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, doit confirmer ce mardi lors d'un meeting qu'il sera candidat à sa propre succession lors des élections de février prochain. La campagne officielle commence dimanche, mais plusieurs personnes ont déjà fait part de leur intention de se présenter. Au sein du parti au pouvoir, le PDP, Goodluck Jonathan est le seul candidat. Face à lui, l'opposition se présente en rangs divisés.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !