1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Blaise Compaoré bientôt devant la justice?

Le 27 avril, c’est la date retenue par la justice burkinabè pour statuer sur le dossier de l'insurrection populaire d'octobre 2014 qui a conduit à la chute du régime Compaoré.

L'ex-président burkinabè est poursuivi avec les ministres de son dernier gouvernement pour leur implication présumée dans la répression de l'insurrection populaire. Une annonce diversement appréciée tant au Burkina qu’en Côte d’Ivoire où Blaise Compaoré vit en exil.

La justice burkinabè reproche aux ministres "leur participation au Conseil extraordinaire des ministres du 29 octobre 2014". Un conseil durant lequel il a été décidé de recourir à l'armée pour réprimer les manifestants contre la modification de la constitution. Officiellement, 33 personnes avaient été tuées au total lors de ces manifestations. Mais le gouvernement déchu est poursuivi pour complicité présumée d'assassinat de "sept manifestants" à Ouagadougou et pour "82" personnes blessées. Me Hervé Kam, porte-parole du Balai citoyen "le plus important c'est que justice soit rendue surtout dans le volet du dossier qui sera devant les juridictions de droit commun".

En Côte d’ivoire, où s’est exilé Blaise Compaoré, qui a désormais la nationalité ivoirienne, le fait que la justice se prononcera sur le dossier de l'insurrection populaire au Burkina divise. Suy  Kahofi est journaliste indépendant à Abidjan, pour lui "il est évident que Blaise Compaoré ne sera pas lâché par Alassane Ouattara". Sur les trente-quatre membres du dernier gouvernement Compaoré, deux anciens ministres qui n'avaient pas participé au Conseil des ministres, ont bénéficié de non-lieu. Les autres ont été inculpés mais bénéficient de liberté provisoire avec interdiction de quitter le pays. Tous risquent la peine de mort.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !