1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Black-out sur l'information au Mali

La situation dans le nord du Mali est suivie de près par les rédactions au niveau national et par les journalistes étrangers dépêchés sur place. Mais l'accès à l'information est étroitement contrôlé par la France.

Des militaires français gardant l'aéroport de Tombouctou, le 28 janvier 2013

Des militaires français gardant l'aéroport de Tombouctou

Depuis le déclenchement des hostilités dans le nord du Mali, le conflit fait bien évidemment la Une des journaux de tous les médias de la place. Mais, problème : en temps de guerre, l'info de première main n'est pas la chose la plus courante. Les journalistes, à part ceux embarqués avec les militaires, ont de nombreuses difficultés à accéder à la ligne de front et aux zones nouvellement libérées.

Images venues de France

Même la télé nationale a dû s'en accommoder. Elle diffuse très souvent des images venant de France. Si la presse malienne n'est pas sur le théâtre des opérations, ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Le souci est le même d'ailleurs pour les journalistes de la sous-région dépêchés sur place par leurs différentes rédactions. Mais en dépit des nombreuses difficultés, les journalistes affluent pour rendre compte au quotidien de la guerre au Mali.

Écouter l'audio 02:03

"C'est la France qui fournit les images", explique Sidiki Dembélé, rédacteur en chef des infos télévisées, à notre correspondant Yaya Konaté

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !