1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Bilan mitigé du sommet tripartite au Proche-Orient

Condoleezza Rice est arrivée en Jordanie. La secrétaire d'Etat américaine doit s’y entretenir avec le roi Abdallah II des résultats de ses précédentes étapes au Proche-Orient, et notamment, du sommet israélo-palestinien d’hier. Un sommet destiné à relancer les pourparlers de paix et sur lequel reviennent abondamment les journaux allemands de ce matin.

De gauche à droite: Mahmoud Abbas, Condoleezza Rice et Ehud Olmert

De gauche à droite: Mahmoud Abbas, Condoleezza Rice et Ehud Olmert

Die Welt

titre sur l’absence de résultat probant de ce sommet tripartite. Depuis longtemps, écrit le journal, les éditorialistes ont renoncé à parler d’une relance du processus de paix au Proche-Orient. Cependant, les deux camps gagneraient, de l’avis de Die Welt, à reconnaître la réalité de fait, à défaut de l’accepter. Si le Hamas persiste dans son illusion de nier l’existence de l’Etat hébreu, il n’en reste pas moins que les faucons va-t-en-guerre de ce mouvement, tout comme les autres Palestiniens, ont à subir tous les jours une réalité déterminée par Israël.

« C’est déjà ça », estime pour sa part la Frankfurter Rundschau. Même si, conformément aux attentes, aucun résultat concret n’est ressorti de la rencontre, au moins ce sommet n’a pas eu d’effet néfaste. Depuis le début de la deuxième Intifada, il y a sept ans, qui a marqué l’échec des négociations de Camp David, c’était le silence radio sur le plan diplomatique. La rencontre d’hier aura donc permis aux dirigeants palestinien et israélien de se dire leur vérité en face.

L’autre grand quotidien de Francfort, la Frankfurter Allgemeine Zeitung, souligne l’impuissance des trois participants au sommet. Mahmoud Abbas doit négocier avec le Hamas, Ehud Olmert est tiraillé entre les ailes droite et gauche de son gouvernement et Condoleezza Rice est prise en étau entre le bourbier irakien et la majorité démocrate du Congrès américain.

Condoleezza Rice repart les mains vides. C’est sur cette constatation pessimiste qu’ouvre la Süddeustsche Zeitung. Certes, la secrétaire d’Etat américaine est parvenue à réunir Mahmoud Abbas et Ehud Olmert dans une même pièce, mais leur position respective n’a pas bougé d’un centimètre. Le quotidien munichois remarque que le seul message qu’a pu adresser Condoleezza Rice à l’issue de la rencontre, c’est qu’elle reviendra bientôt dans la région. Cependant, pour la SZ, la solution aux différents conflits de la région se trouve du côté de l’Iran. Sans oser briser le tabou d’une reprise des relations diplomatiques avec Téhéran, Washington ne parviendra à rien, ni à Bagdad, ni à Jérusalem.

  • Date 20.02.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2hX
  • Date 20.02.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2hX
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !