1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Bilan mitigé du "Dialogue de Petersberg"

Cette réunion informelle sur le climat avait été initiée en 2010 par la chancelière Angela Merkel après l'échec du sommet de Copenhague, en 2009. Une rencontre aussi censée préparer la Cop 21 de Paris en décembre.

Petersberg Klimadialog

Les représentants d'une quarantaine de pays ont participé au "Dialogue de Petersberg"

En présence d'une quarantaine de ministres de l'Environnement la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande qui président respectivement le G7 et la Cop 21(Conférence de Paris), ont lancé à Berlin un appel à aller plus vite et plus loin pour parvenir dans six mois à Paris à un accord "ambitieux, global et contraignant" visant à contenir le réchauffement climatique mondial sous la barre des 2°C par rapport à l'ère pré -industrielle.

RWE-Kraftwerk Niederaußem

Les centrales thermiques au charbon sont des gros émtteurs de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique de notre planète

Le quotidien Mitteldeutsche Zeitung dresse un bilan plutôt négatif de ce „Dialogue de Petersberg“: "Angela Merkel et François Hollande auraient pu et auraient dû sonner l'alarme et mobiliser. Ils auraient pu donné le ton juste pour la dernière phase de négociations sur le climat, montrer des perspectives, donné l'envie d‘un changement réel dans la politique climatique... Mais à Berlin, constate le journal, ils ont donné une impression faite d'un mélange de fatigue, d'efforts et de devoir à accomplir. On peut se demander si les deux dirigeants ont déjà abdiqué face aux résistances et aux expériences d'échec dans le domaine climatique ces dernières années. Ou bien s'ils ont voulu se montrer modestes pour être en mesure plus tard de vendre un accord minimal comme un succès. Ni l'un, ni l'autre ne sont acceptables. Le changement climatique ne se prête pas à la résignation ou à un jeu dramatique artificiel. Il est assez dramatique comme cela ! conclut l'éditorialiste. "

Doublement des aides allemandes pour la protection du climat

Deutschland 6. Petersberger Klimadialog in Berlin

La chancelière Angela Merkel a déclaré que l'Allemagne pourrait porter à quatre milliards d'euros d'ici 2020 sa contribution visant à aider les pays en développement à financer la lutte contre le changement climatique.

C'est ce qu'a annoncé la chancelière Angela Merkel à Berlin. Le quotidien Frankfurter Allgemeine commente ainsi cette annonce: "Angela Merkel espère que d'autres pays industrialisés vont suivre et donner à leur tour plus d'argent. Le calcul: si le financement du Fonds pour le climat est assuré, alors les pays en développement seront davantage disposés à prendre des engagements concrets lors de la Conférence de Paris, en Décembre.

Mais pourquoi le feraient-ils ? s'interroge l'éditorialiste. Certes, sous le manteau du climat, de nombreux pays utiliseront volontiers ce bel argent pour de tout autres buts. Mais ils n'introduiront un approvisionnement énergétique et une industrie économes en CO2 que si cela leur garantit plus de prospérité et pas moins. Et là, conclut le journal, le tournant énergétique de l'Allemagne, extrêmement coûteux, est un exemple bien dissuasif! "

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !