1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Bientôt un gouvernement burkinabé de transition

Les choses ont l'air d'aller vite au Burkina Faso. Quelques heures seulement après la désignation de Michel Kafando comme président de la transition, le Conseil constitutionnel a validé l'acte.

Dans un premier discours, Michel Kafando a reconnu la gravité de la mission qui lui incombe

Dans un premier discours, Michel Kafando a reconnu la gravité de la mission qui lui incombe

C'est donc le diplomate Michel Kafando qui a été désigné à l'aube ce lundi président intérimaire du Burkina Faso. Il devra conduire le processus de transition, qui aboutira en novembre 2015 à l'organisation d'élections libres et démocratiques. Sa désignation par un collège d'électeurs est survenue seulement 24 h après l'adoption à l'unanimité par toutes les sensibilités socio-politiques, d'une charte de la transition. Charte qui a fixé les grandes étapes de cette transition.

Ce lundi, le Conseil constitutionnel réuni en session extraordinaire a validé l'acte de désignation de Michel Kafando. Une date a même été fixée pour l'investiture du nouveau président par intérim. Ce sera le vendredi 21 novembre 2014.

De nombreux pays ont promis leur soutien à la transition au Burkina Faso

De nombreux pays ont promis leur soutien à la transition au Burkina Faso

Bientôt un gouvernement de transition

Selon le chronogramme établi, et dont la Deutsche Welle a eu copie, Michel Kafando devrait nommer son Premier Ministre mercredi prochain. Un chef du gouvernement qui sera soit un civil soit un militaire, tel que prescrit dans la Charte de la transition, et accepté par tous les signataires. La composition du nouveau gouvernement de transition pourrait intervenir dès le lendemain de la nomination du Premier Ministre, c'est-à-dire le 20 novembre. C'est le même jour que le nouveau Premier Ministre va annoncer la création de la Commission nationale de réconciliation et des réformes et la liste des membres du Conseil national de transition sera également rendue publique.

La journée de samedi sera consacrée au premier conseil des ministres du gouvernement de transition et c'est le même jour qu'aura lieu la première séance plénière du Conseil national de transition.

Michel Kafando a donc un an pour organiser les élections générales, la présidentielle, et les législatives qui mettront un terme à cette période transitoire. Des élections auxquelles, il ne pourra pas participer, de même que les membres du gouvernement de transition qu'il mettra en place.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !