Berlinale : un Festival du film aussi politique | Culture | DW | 21.02.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Berlinale : un Festival du film aussi politique

Une fois de plus, la Berlinale s'est voulue politique : c'est le film iranien "Nader et Simin, une séparation" qui a obtenu l'Ours d'Or ainsi que l'Ours d'Argent de la meilleure actrice et celui du meilleur acteur.

default

A noter également: l'Ours d'Argent du meilleur réalisateur décerné à Ulrich Köhler pour "Schlafkrankheit", "La maladie du sommeil", un film sur les expatriés européens en Afrique.

Isabella Rossellini: " The golden bear for the best film gos to "Nader and Simin"

Nader et Simini, c'est l'histoire d'un couple en crise qui se retrouve dans un engrenage judiciaire insoluble. L'ensemble des acteurs, hommes et femmes, se sont partagé les Ours d'Argent des meilleurs rôles masculins et féminins. Quant à Ashgar Farhadi, déjà Ours d'argent du meilleur réalisateur pour "A propos d'Elly" il y a deux ans, il a dédié son prix à son compatriote Jafar Panahi, dont la chaise de membre du jury sera restée vide pendant les 10 jours du festival:

Flash-Galerie Berlin Berlinale 2011

"Panahi", Potsdamer Platz, Berlin

 " Je n'aurais jamais pensé que je gagnerais le prix. La dernière fois que j'étais ici, je n'aurais pas cru que je reviendrais si vite sur cette scène. Je voudrais en profiter pour adresser une pensée au peuple de mon pays, le pays où j'ai grandi et où j'ai appris l'histoire. C'est un grand peuple, un peuple patient, un peuple bon. Je veux avoir une pensée pour Jafar Panahi. Je pense vraiment que ses problèmes seront bientôt résolus et qu'il pourra venir ici l'an prochain, merci."

 Jafar Panahi a été condamné à 6 ans de prison et à 20 ans d'interdiction de tourner des films pour avoir voulu réaliser un documentaire sur les manifestations de juin 2009 contre le président Mahmoud Ahmadinejad.

Pour "Schlafkrankheit, La maladie du sommeil", tourné au Cameroun, Ulrich Köhler a obtenu l'Ours d'Argent du meilleur réalisateur. Ulrich Köhler a tenu à saluer l'équipe camerounaise du film:

"Je veux remercier Nourou, Sustain, Francis, Marie-Claire, Pierre, toute l'équipe qui a vraiment soutenu ce film jusqu'au bout, je pense à vous et j'espère vous montrer le film dans les prochains mois au Cameroun, et j'espère qu'il vous plaira."

Flash-Galerie Berlin Berlinale 2011

Toujours du côté allemand, le film "Qui, à part nous" d'Andreas Veiel sur les débuts de la RAF, la Fraction Armée Rouge, a obtenu le prix Alfred Bauer.

Auteur :Audrey Parmentier, (Berlin)
Editeur: Philippe Pognan.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !