1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Berlinale: le clap de fin

C’est la dernière ligne droite pour les films en compétition de la Berlinale. Samedi soir, le jury présidé par le réalisateur américain Paul Schrader décernera l’ours d’or pour le meilleur film ainsi que des ours d’argent pour la meilleure réalisation ainsi que pour les meilleurs interprètes – homme et femme. 22 films étaient en compétition...

default

Cette année aucun film n’a décroché l’étoile de grand favori. Mais si l’on en juge aux applaudissements qui fusent à la fin des projections de presse, quelques films ont tout de même été accueillis très favorablement. C’est le cas du Bon berger qui retrace les premières années de la CIA. Notons que le film de Robert de Niro requiert de la part du spectateur un siège confortable : il dure presque trois heures. Dans un autre registre, le très déjanté « Je suis un organisme cybernétique mais ça me va » a suscité des éclats de rire en continu. Dans cette fable à la fois romance, à la fois science-fiction, une jeune fille qui se prend pour un robot tombe amoureuse d’un partenaire non moins bizarre. Ça n’a pas l’air très sérieux et pourtant le réalisateur coréen Park Chan-wook signe un film délicat et drôle qui a séduit la critique.

Toujours pour le continent asiatique , Le mariage de Tu ya pose le problème de l’industrialisation à marche forcée de la Chine. La jeune Tu Ya, une bergère mongole est obligée de trouver un nouveau mari, pour subvenir aux besoins de sa famille. Sera-t-il nomade et miséreux ou bien riche et citadin : le choix de l’exode rural équivaut à une perte d’identité semble nous dire le réalisateur Wang Quan’an.

Autre continent mais même angoisse face à la violence économique : Yella de Christian Petzold se déroule en Allemagne. Là encore une jeune femme est à la croisée des chemins. Yella vient de trouver un travail à l’Ouest. L’Ouest, ce n’est pas loin, c’est juste à deux heures de train de Wittenberg, cette petite ville du Brandebourg, ville sinistrée depuis les fermetures des manufactures d’État à la chute du Mur. Yella laisse derrière elle un mari violent et endetté, elle trouve à l’Ouest un monde froid et cynique. L’actrice Nina Hoss pourrait en tout cas décrocher un ours d’argent pour son excellente interprétation de Yella. Ses concurrentes les plus sérieuses : Marianne Faithfull en grand-mère coqueluche des sex-shop londoniens dans Irina Palm ainsi que Marion Cotillard pour la Môme et son interprétation magnifique d’Edith Piaf. Côté hommes , il est difficile de se prononcer. Quoi qu’il en soit, quatre films de la compétition doivent encore être projetés d’ici la proclamation des résultats. Alors patience.

  • Date 16.02.2007
  • Auteur Sophie Grènery
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2mb
  • Date 16.02.2007
  • Auteur Sophie Grènery
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2mb
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !