Berlin: un plan de 400 milliards d′euros | Allemagne | DW | 13.10.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Berlin: un plan de 400 milliards d'euros

Berlin au chevet des banques et des épargnants. Au lendemain d'une réunion de l'Eurogroupe, l'Allemagne doit présenter aujourd'hui son propre plan de sauvetage d'un volume attendu de 470 milliards d'euros.

default

Conseil des ministres exceptionnel aujourd'hui à Berlin. Avec un changement d'attitude face à la crise financière internationale. Si, au départ, le gouvernement allemand prônait les solutions au cas par cas, un plan national va être présenté tout à l'heure, en même temps qu'en France et en Italie. L'heure est à la concertation internationale souligne la chancelière allemande, avec une « boîte à outils », série de mesures à décliner au niveau national:

German chancellor Angela Merkel, left and French President, Nicolas Sarkozy, right, attend a press conference after a France Germany summit at the Charles de Gaulle's museum and memorial on Saturday, Oct. 11, 2008 in Colombey Les Deux Eglises, eastern France.Sarkozy and Merkel are meeting for a France-Germany summit a day before the Paris's Eurogroup Summit on Financial crisis.(AP Photo/ Jeff Pachoud, Pool)

Les Quinze au chevet des banques, sous la présidence de Nicolas Sarkozy

« Dans cette boîte à outils, nous devons y mettre des liquidités et la possibilité de recapitaliser des banques qui le nécessitent. Nous devons toutefois mettre des conditions à ce plan de sauvetage, car les citoyens ont le droit de vouloir également profiter du fait qu'ils contribuent à la stabilité du système financier. »

Selon la presse allemande le plan de sauvetage d'Angela Merkel comprend un fonds de 400 milliards d'euros de garanties auquel s'ajouterait une enveloppe de 70 milliards destiné à recapitaliser les banques. Un système de garantie générale, c'est ce que présente également l'Eurogroupe, comme Nicolas Sarkozy, qui préside actuellement l'Union européenne, l'annonçait hier à Paris.

Zur Bankenkrise der Hypo Real Estate geben Bundeskanzlerin Angela Merkel (CDU) und Bundesfinanzminister Peer Steinbrück (SPD) am Sonntag (05.10.2008) im Bundeskanzleramt in Berlin ein Statement. Die Bundesregierung arbeitet mit Hochdruck an einem Rettungsplan für den in Schieflage geratenen Immobilienfinanzierer Hypo Real Estate. Das sagte Merkel am Sonntag (05.10.) kurz vor Beginn einer Koalitionsrunde in der Bundeshauptstadt. Einzelheiten der Maßnahmen nannten zunächst weder sie noch Finanzminister Steinbrück. Foto: Rainer Jensen dpa/lbn +++(c) dpa - Report+++

Angela Merkel et son ministre des Finances Peer Steinbrück

« Pour le moment, on en est à gérer la crise, à sortir de la crise et à ramener la confiance. Puis, il faudra rebâtir un véritable système. Et le faire sur valeurs qui sont celles d'entrepreneurs, d'un vrai capitalisme, et pas de spéculateurs. Et ceux qui ont mis le monde dans la situation où il se trouve devront rendre des comptes. Ça, c'est aussi la démocratie."

Côté allemand, le ministre des finances a entretemps reconnu qu'il lui faudrait abandonner son objectif d'équilibrer le budget de l'Etat fédéral en 2011.