1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Berlin solidaire de Paris

Les journaux reviennent ce jeudi sur les principaux thèmes de débat qui occupent et préoccupent les responsables politiques allemands: entre autres, la menace terroriste, le conflit syrien, la crise des réfugiés...

"L'Etat Islamique a porté la terreur au sein de l‘Europe, la réponse ne peut être que de mener le combat dans l'antre même de cette terreur (en Irak et en Syrie), et non pas de sacrifier notre liberté au profit d'un Etat policier, ici, nous contrôlant totalement, écrit Die Zeit.

Abdelhamid Abaaoud IS Islamischer Staat Flagge Koran

Un membre de "L'Etat Islamique", Abdelhamid Abaaoud

Cette sorte de sécurité, on n'en veut pas. Mais aucune organisation terroriste ne peut subsiter sans une base. Ces terroristes ont besoin d'un territoire de rattachement où ils lèvent des impôts, où ils peuvent transformer l'or noir en argent liquide, où ils forment leurs recrues et préparent leurs attaques. Le quotidien de Hambourg conclut qu'il faut maintenant pourchasser l‘Etat Islamique, le combattre de manière implacable et sans répit, -sans savoir quand ce combat s'achèvera…"

Frankreich Flugzeugträger Charles de Gaulle Einsatz Syrien IS

Un avion de combat francais du type "Rafale" décolle du porte -avions "Charles de Gaulle" pour une mission contre des bases de l'EI en Syrie

La Süddeutsche Zeitung commente la politique suivie par la chancelière au cours des dernières semaines." Angela Merkel a - intentionnellement ou non – montré que la solution des grands problèmes actuels ne repose pas entre ses mains. Sans la Russie, l'Iran et l'Arabie Saoudite, il n'y aura pas de solution du conflit syrien. Sans l'aide de la Turquie, le nombre des réfugiés affluant vers l'Allemagne ne diminuera guère.

Symbolbild - Flüchtlinge

Petit garcon syrien dans un camp de réfugiés à la frontière turque

Et sans solidarité en Europe, on ne trouvera pas de solution satisfaisante. A propos de solidarité, constate le journal, la France a clairement fait savoir qu'elle compte bien sur la solidarité de l'Allemagne dans la lutte contre le terrorisme !"

Marque de solidarité de l'Allemagne

Avec l'élargissement prévu de la mission de la Bundeswehr, l'armée allemande au Mali. Berlin a annoncé hier vouloir y envoyer quelque 650 soldats.

"L'élargissement significatif de l'engagement militaire allemand au Mali est avant tout un acte de solidarité envers la France, même si l'Allemagne voulait, de toute façon, augmenter sa contribution au maintien de la sécurité de ce pays ouest-africain, relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung . Cependant, sans les attentats de Paris, l'engagement allemand aurait été moins important.

Bundeswehr in Mali Logo der Trainingsmission

Ecusson sur l'uniforme d'un instructeur allemand au Mali

Il faut espérer que Berlin ne voit pas seulement en cet engagement au Mali, une possibilité de se tenir éloignés de zones de conflits supposées plus dangereuses. Cela a déjà été le cas pour un précédent gouvernement allemand, avec, pour conséquence un engagement irréaliste de plusieurs années en Afghanistan. La lutte contre le terrorisme ne connait pas de zone de repos, souligne le quotidien de Francfort. Cette mission sera difficile et exigera des équipements et modes d'opération sophistiqués, surtout dans le nord agité du Mali. Une mission sensée, conclut la FAZ, car l'Europe, confrontée à une très forte immigration et à la menace terroriste n'a pas intérêt à ce que les combattants islamistes prennent le dessus au Mali!"

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !