1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Berlin s'engage contre Ebola

L'Allemagne s'investit dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola, qui a fait près de 5.000 morts. Walter Lindner, le représentant spécial du gouvernement allemand, vient de rentrer d'une tournée dans la sous-région.

Walter Lindner s'était notamment exprimé lors du sommet de l'OMS à Berlin en octobre

Walter Lindner s'était notamment exprimé lors du sommet de l'OMS à Berlin en octobre

Le nouveau commissaire européen aux Affaires humanitaires, Christos Stylianides, également coordinateur de l'Union européenne pour la lutte contre Ebola, va se rendre en Afrique de l'ouest cette semaine.

Walter Lindner, le représentant spécial du gouvernement allemand chargé de la lutte contre le virus s'est déjà rendu sur place pour se faire sa propre idée de l'ampleur de l'épidémie. Un voyage d'enquête qui visait également à déterminer de façon précise les défis à relever dans la lutte contre cette maladie mortelle.

« C'est une situation dramatique, voilà l'une des impressions que je retiens. C'est dramatique parce que ce n'est pas seulement une question de médicaments. C'est aussi une question de répercussions sur l'économie et sur la société. La structure sociale de ces trois pays est fondamentalement menacée. »

L'organisation allemande d'aide d'urgence ISAR est notamment présente à Monrovia

L'organisation allemande d'aide d'urgence ISAR est notamment présente à Monrovia

Les trois pays en question sont la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. Ce sont les trois Etats les plus touchés par l'épidémie - là aussi où la Croix Rouge allemande ou d'autres organisations humanitaires allemandes comme ISAR ou Aktion Medeor, spécialisées dans l'aide sanitaire, sont à l'œuvre. Installation d'unités d'isolement pour malades atteints du virus Ebola, envoi de personnel soignant, soutien financier: l'Allemagne ne reste pas en retrait. Mais Walter Lindner rappelle qu'il ne suffit plus de soigner les malades. Il est aussi nécessaire de briser la chaîne d'infection pour empêcher l'épidémie de s'étendre encore davantage.

« Quand je suis arrivé là-bas, j'ai pu me rendre compte des différentes actions menées par l'Allemagne. Le pont aérien par exemple, initié par la Bundeswehr, l'armée allemande, entre les trois pays jusqu'à Accra. Cela fait maintenant quelques semaines qu'il fonctionne pour le transport de matériel et ce n'est pas rien de pouvoir relier par les airs ces trois pays. »

A noter que ce n'est pas la première fois que Walter Lindner coordonne ce type d'actions. Par le passé, il a dirigé le centre de réaction aux crises du ministère fédéral des Affaires étrangères et il a également été directeur régional pour l'Afrique subsaharienne et le Sahel.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !