1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Berlin plaide pour un Etat palestinien

Les journaux traitent de la rencontre entre le ministre allemand des affaires étrangères et Benjamin Netanyahu qui a rassuré Berlin qu'il était prêt à accepter "sous conditions" la création d'un Etat palestinien.

Frank-Walter Steinmeier und Benjamin Netanyahu in Israel

Walter Steinmeier et Benjamin Netanyahu

Le chef de la diplomatie allemande a affirmé queson gouvernement était convaincu qu'une véritable sécurité pour Israël ne sera pas possible à long terme sans un Etat palestinien viable et pacifique. Les propos de Frank Walter Steinmeier relayés par la Süddeutsche Zeitung indiquent par ailleurs que Berlin continue de croire en cette solution à deux Etats. Même si les conditions ne semblent actuellement pas réunies.

Palästina Steinmeier besucht Gazastreifen

Frank Walter Steinmeier à Gaza

Une Palestine en sécurité est aussi synonyme de paix pour l'Etat d'Israël, rapporte pour sa part la Frankfurter Allegemeine Zeitung qui cite les propos tenus par Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse à Jérusalem.

"démilitarisation" et "reconnaîssance de l'Etat juif d'Israël"

Le Premier ministre israélien a cependant assuré que cet Etat palestinien dont on parle devait être d'abord "démilitarisé" et "reconnaître l'Etat juif d'Israël" commente la Süddeutsche Zeitung. C'est d'ailleurs les mêmes arguments que le Premier ministre israélien avait avancés lors des législatives, du 17 mars dernier. Il reste qu'un Israël qui s'oppose durablement à un droit d'auto-détermination véritable des Palestiniens peut construire, certes, de très hautes clôtures à ses frontières, mais en le faisant, il perd en même temps son âme d'Etat démocratique conclut le journal.

Des personnalités européennes interdites de se rendre en Russie.


Merkel und Gesprächen mit Putin in Moskau

Angela Merkel et Vladmir Putine à Moscou

Pour le journal Die Welt, la liste publiée par Moscou est tout simplement insolente. Pire, les 89 personnes visées par la mesure - des personnalités politiques, des conseillers, des militaires ou des fonctionnaires – n'ont rien fait pour écoper de cette sanction. Elles ont d'ailleurs elles-même cherché à prendre contact avec les autorités russes, ce qui n'est certainement pas une mince affaire en ce moment de froid diplomatique entre l'UE et Moscou. Pour Die Welt, cette manière de faire ne fera certainement pas baisser la tension.

D'ailleurs, les autorités viennent de donner raison aux arguments avancés par Berlin. Arguments selon lesquels la Russie ne cesse de se faire du mal. Parce qu'une telle décision ne fera que renforcer l'isolement de Moscou sur la scène internationale, estime pour sa part le journal Handelsblatt.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !