1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Berlin perd la tête

Alors que le dialogue entre les pouvoirs publics et les Musulmans d’Allemagne a été lancé à Berlin, une ombre a plané tout de même sur l’événement. Cette ombre, c’est la polémique autour de la déprogrammation d’un opéra de Mozart au Deutsche Oper. Une des scènes d’« Idoménée Roi de Crète » montre en effet les têtes tranchées de figures religieuses, dont celle du prophète Mahomet. La directrice de l’opéra a jugé préférable d’annuler quatre représentations en raison d’un risque de réactions violentes de la part d’islamistes. L’analyse d’Henri Maier, directeur de l’Opéra de Leipzig, au micro d’Anne Le Touzé

La décision de Kirsten Harms, directrice du Deutsche Oper de Berlin, est à l'origine de la polémique.

La décision de Kirsten Harms, directrice du Deutsche Oper de Berlin, est à l'origine de la polémique.