1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Berlin- Pékin : une relation spéciale

La chancelière allemande, Angela Merkel, se rend ce week-end en Chine. C'est le 7ème déplacement de la chef du gouvernement allemand dans ce pays.

C'est par Chengdu, la capitale de la province du Sichuan dans le sud-ouest du pays que la chancelière allemande, entamera ce dimanche son voyage en Chine. Avec ses 80 millions d'habitants et ses 160 entreprises allemandes installées sur place, cette région représente un pôle d'actraction économique pour les investissements allemands. A Chengdu, il est d'ailleurs prévu qu'Angela Merkel, se rende dans une usine de montage de véhicules, codirigée par le constructeur allemand Volkswagen et son partenaire chinois FAW. Avec le prolongement de la crise politique dans l'est de l'Ukraine, Berlin veut davantage diversifier les investissements allemands en dehors de Europe de l'est. Sébatian Heilmann de l'institut Mercator, en charge des études de marché en Chine explique :

Le Premier ministre chinois Li Keqiang recevra lundi la chancelière avec les honneurs militaires

Le Premier ministre chinois Li Keqiang recevra lundi la chancelière avec les honneurs militaires

" La Chine suit de facon conséquente ses intérêts dans cette politique internationale. La Chine a une plus grande marge de manoeuvre en ce moment à cause de la crise en Ukraine par rapport à la Russie. Et je pense que Pékin mène une habile politique de compromis qui lui permet de gagner une plus grande liberté de mouvement vis à vis de toutes les parties en jeu et de mieux positioner la chine par rapport à ses propres intérêts".

Outre les activités économiques, comme le conseil économique qui se tiendra à Pékin entre les deux pays, la chancelière allemande devrait aborder les questions d'accès équitable aux marchés chinois pour les entreprises étrangères et le respect des droits de propriété intellectuelle. A ces deux points de frictions viendront s'ajouter les nombreux appels lancés par des organisations de défense des droits de l'homme. Amnesty international par exemple attend de la chancelière, une déclaration claire sur les questions des libertés individuelles et collectives en Chine.

Les questions de droits humains

Les divergences sur ce sujet ne manquent pas, à commencer par l'exposition à Berlin, consacrée à l'artiste et dissident chinois Ai Weiwei. C'est la plus grande exposition jamais organisée, et à laquelle le peintre chinois n'a lui-même pas pu faire le déplacement, en raison d'une interdiction de Pékin. Mais selon plusieurs experts des relations internationales, Angela Merkel, qui avait irrité les Chinois en recevant le dalaï lama en 2007, ne va certainement pas prendre le risque d'indisposer l'un des plus grands partenaires économique de l'Allemagne.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet