Berlin accueille les dialogues sur l’eau | Allemagne | DW | 20.01.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Berlin accueille les dialogues sur l’eau

Ces « Water Dialogues » ont lieu en marge de la « Grüne Woche », la Semaine verte, qui se déroule chaque année dans la capitale allemande. 120 participants de 15 pays sont attendus pour ces deux jours de conférence.

La semaine verte à Berlin

La semaine verte à Berlin

C’est la 77ème fois que Berlin accueille la Semaine verte, la plus grande foire du monde pour les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture. A l’origine des Dialogues sur l'eau, deux professeurs de Berlin, Asit Biswat et Dieter Ernst, qui sont allés voir le Sénat de la ville il y a trois ans et ont plaidé en faveur d’une nouvelle conférence sur l’eau. Une conférence intersectorielle comme l’explique Stefan Richter, directeur de l'agence Triad qui organise ces dialogues :

« Il existe une nouvelle tendance qui consiste à dire qu'il faut régler les problèmes qui se posent dans le monde de manière systématique. Les thèmes de l'énergie, de l'alimentation, et celui de l'eau sont si intimement liés qu'on ne peut pas les traiter indépendamment les uns des autres. Pour nous, l'eau est le problème le plus urgent à régler, plus encore que celui du changement climatique, mais nous allons le traiter notamment avec celui de la production alimentaire. Il s'agit de faire se rencontrer des représentants de la classe politique, de la recherche et de l'industrie.»

Le premier dialogue sur l’eau a eu lieu au mois de mai dernier, et Stefan Richter espère que ce rendez-vous sera désormais régulier. 120 participants venus de 15 pays sont attendus pendant les deux jours. L’idée étant d’intégrer les résultats de ces rencontres dans les conférences internationales, telles que Rio + 20, ou encore le 6ème Forum Mondial de l’eau qui aura lieu à Marseille, en France, au mois de mars. Et de trouver des solutions concrètes aux problèmes :

« L'Afrique est sans aucun doute le continent où les problèmes liés à la concurrence entre les différents domaines sont les plus évidents. Par exemple, quand on plante en Egypte, à la place de blé, les pommes de terre que les Allemands vont manger avec leurs asperges, il s’agit d’une absurdité parmi d’autres de la production alimentaire, sans parler de la gestion de l'eau car les pommes de terre ont besoin de beaucoup plus d'eau que le blé. Elles assèchent les sols. Ces rapports-là nous intéressent, et on espère que les choses vont changer dans un avenir proche. »

Outre les problèmes liés à la production alimentaire, l’eau reste la première cause de mortalité dans le monde.

Auteur : Audrey Parmentier
Edition : Kossivi Tiassou, Anne Le Touzé

Audios et vidéos sur le sujet