1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Ben Laden menace les chiites d'Irak

L’inquiétude est grande dans la presse allemande face à la situation en Irak. Samedi un attentat dans un quartier chiite de Bagdad a fait au moins 66 morts et une centaine de blessés. Le même jour, une députée sunnite du Front national de la concorde a été enlevée et un message attribué à Osama Ben Laden a été mis en ligne sur internet. Message qui contient des menaces de représailles contre la communauté chiite d’Irak après les nombreuses attaques anti-sunnites. Pour les journaux allemands, l’aggravation des violences confessionnelles pourrait mener à la guerre civile.

Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki a présenté au parlement un plan de réconciliation nationale le 25 juin dernier.

Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki a présenté au parlement un plan de réconciliation nationale le 25 juin dernier.

Pour die Welt, le message est clair : Osama Ben Laden a juré vengeance. Dans le cinquième enregistrement qui lui est attribué cette année, le chef d’al-Qaïda accuse les chiites d’Irak de traîtrise et leur reproche d’anéantir la minorité sunnite du pays. Les déclarations de l’organisation terroriste se multiplient, tout comme les attentats, poursuit le journal. Le bref espoir de voir un gouvernement d’unité nationale endiguer le terrorisme a déjà disparu pour beaucoup d’Irakiens.

Le premier ministre irakien Nouri al-Maliki tente désespérément de redresser la barre, écrit la Tageszeitung. D’une part avec des plans de réconciliation et une offre d’amnistie pour les prisonniers sunnites, d’autre part avec la mise en place d’un grand dispositif policier et militaire à Bagdad. Mais le week-end a montré à quel point il était facile d’entraver cette tentative : Osama Ben Laden a menacé sur internet les « traîtres » chiites et en même temps, il a appelé les sunnites à ne pas s’impliquer dans la vie politique irakienne. Et comme pour renforcer ses mots, un attentat provoque un bain de sang sur un marché chiite à Bagdad et dans la même journée une députée sunnite en faveur du dialogue se fait enlever.

Les sunnites sont peut-être trop faibles pour prendre le pouvoir, mais ils sont capables d’aggraver le chaos dans le pays, estime la Süddeutsche Zeitung. Et de pousser à la guerre civile en attaquant les lieux saints, les représentants religieux et les marchés chiites. S’il y a eu une quelconque chance d’empêcher la ruine de l’Irak, poursuit le journal, alors les occupants américains l’ont gâchée dès le début en mettant les sunnites complètement à l’écart. A présent, avec chaque attaque et chaque mesure de représailles, le fossé se creuse un peu plus entre les groupes de chaque religion.

  • Date 03.07.2006
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zG
  • Date 03.07.2006
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6zG
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !