1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Ben Laden est de retour

Faire de la publicité ou montrer de la sympathie pour Al Qaїda ou Ben Laden pourrait être à nouveau passible de poursuites en Allemagne. C’est en tous cas ce qu’envisagent les ministres de l’intérieur allemands. Le chef emblématique du réseau terroriste s’était manifesté pour la première fois depuis trois ans par un message vidéo moins religieux que d’habitude. Six ans après les attentats du 11 septembre, Oussama Ben Laden, ravive le débat sur la lutte antiterroriste en Allemagne, dont la presse se fait l’écho.

Oussama Ben Laden est de nouveau au faît de l'actualité

Oussama Ben Laden est de nouveau au faît de l'actualité

Le message de Ben Laden est ambivalent, juge la Frankfurter Rundschau. Au-delà du rebelle il se pose en homme d’état sûr de son pouvoir. Une telle personnalité ne menace pas d’attentats, poursuit le journal. Cela provoquerait la mort de nombreux frères islamistes et risquerait en outre de rebuter de potentiels sympathisants au sein du pouvoir musulman. Ben Laden, constate la Frankfurter Rundschau, est parvenu à ce que Washington prenne sa vidéo tant au sérieux que son existence et son contenu ont été communiqués avant la diffusion officielle.

Le problème Al-Qaida ne s’est pas amoindri, relève pour sa part la Süddeutsche Zeitung. Il y a six ans les terroristes étaient abrités en Afghanistan par les talibans, dont l’illégitimité faisait l’unanimité dans la communauté internationale. Il en va autrement du Pakistan aujourd’hui. Une puissance atomique dont le gouvernement est allié à l’occident, rappelle le quotidien, ajoutant que sa quiétude en politique intérieure ne peut souffrir la présence de troupes étrangères sur son territoire. Mais, seule, il n’est pas en mesure de chasser les terroristes des régions montagneuses. Et de conclure ainsi : Al Qaida a trouvé une nouvelle patrie et elle semble plus sûre que la précédente.

Dans certains pays arabes et auprès de quelques adolescents musulmans en occident, Oussama Ben Laden passe peut-être pour une sorte d’icône, celui qui a défié l’arrogance américaine, observe la Tageszeitung de Berlin. Mais, poursuit le journal, taxer sur le champ de terrorisme, toute personne ayant une fois transmis à un ami ou mis en ligne un texte du chef d’al Qaїda, serait une réaction exagérée. Cela susciterait vraisemblablement plus de vocations terroristes que tout appel de Ben Laden n’en est capable écrit la TAZ soulignant que c’est exactement ce que les ministres de l’intérieur ont exigés lors de leur réunion extraordinaire.

Pour la Frankfurter allgemeine Zeitung, en revanche, aucune mesure n’est trop coercitive. Au regard de la menace terroriste explicitée à nouveau dans le dernier message vidéo, estime le journal, voire porter atteinte à sa sphère privée par des perquisitions en ligne devrait être plus supportable.
  • Date 10.09.2007
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fM
  • Date 10.09.2007
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fM
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !