1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Bayreuth, le temple wagnérien

Jour J pour les amateurs d’opéra et tout particulièrement pour les férus de l’oeuvre de Richard Wagner : le coup d’envoi ce soir du 95e festival de Bayreuth. A voir et surtout à entendre pendant un mois : « Le vaisseau fantôme » ou « Parsifal ». Sauf que, comme chaque année, il a été très difficile d’avoir des billets.

Le Vaisseau fantôme, en ouverture

Le Vaisseau fantôme, en ouverture

Le festival de Bayreuth, c’est comme la coupe du monde de football, il faut réserver ses billets longtemps à l’avance. Les organisateurs ont mis en vente cette année près de 53 000 places pour une trentaine de représentations à partir d’aujourd’hui et jusqu’à fin août. Or il y a eu plus de 400 000 demandes en provenance de près de 80 pays. Les fans de Wagner attendent parfois dix ans avant d’avoir une place sur la Colline Verte, le lieu sacré des représentations.

Le festival de Bayreuth, c’est le rendez-vous annuel des inconditionnels de l’oeuvre de Wagner et de ses opéras empreints de mythologique germanique : « Tannhäuser », par exemple, qui date de 1845, et qui évoque le dualisme entre plaisirs paiens et grandeur de l’esprit et du sacrifice amoureux. Ou « Parsifal », qui traite de la quête du Saint-Graal, de la conquête du bien sur le mal.

C’est « Le vaisseau fantôme » qui fera l’ouverture ce soir de ce temple de la musique wagnérienne. « Le vaisseau fantôme », l’histoire tragique d’un marin qui, pour avoir blasphémé, est condamné à errer sur les mers pour l’éternité. Seule la fidélité d’une épouse parviendra à le délivrer.

  • Date 25.07.2006
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C78H
  • Date 25.07.2006
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C78H
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !