1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Bangladesh : une victoire qui passe mal

Lors de législatives contestées et accompagnées de violences dimanche, le parti au pouvoir, l'Awami League, a officiellement remporté 80% des sièges.

Le reste des sièges va aux alliés de la Première ministre, Sheikh Hasina ou à des candidats indépendants. Un tel résultat était attendu puisque l'opposition avait boycotté le scrutin.

Ces dernières semaines déjà, le Bangladesh avait été agité par des troubles politiques, des mouvements de grève générale et de massives violences. Rien que dans la journée de dimanche, jour de vote, 18 personnes ont été tuées, des centaines d'autres blessées lors de heurts entre manifestants et forces de l'ordre.Ce lundi encore , près dela capitale Dhaka au moins sept personnes ont été tuées lors de heurts entre partisans du gouvernement et de l'opposition

Bangladesch Stimmenauszählung 05.01.2014

décompte des voix

Incendies dans des bureaux de vote

Quelque 200 bureaux de vote ont été incendiés par des manifestants en colère. Dans tout le pays la participation au vote a été très faible, voire inexistante, les opposants qualifient le scrutin de farce. Le parti au pouvoir et ses alliés s'étaient présentés sans adversaires dans 153 circonscriptions sur 300.

Comme les 24 autres partis de l'opposition, le BNP, le Bangladesch Nationalist Party (Parti Nationaliste Bengali) avait lancé un appel au boycott après qu'un accord n'avait pu être trouvé avec le gouvernement sur les modalités du vote. L'ex- ministre de l'Education et vice - président du BNP, Osman Faruq conteste la légitimité même de la Commission électorale et des résultats publiés :

«Cette commission électorale est absolument faible, invertébrée. Elle est soumise au gouvernement. C'est une marionnette du parti au pouvoir. Donc ses résultats sont totalement inacceptables. Et selon les informations que nous avons recues de différents bureaux de vote, seulement entre 3 et 5 % des électeurs ont voté. ! »

Des électeurs apeurés

Les troubles et les heurts violents ont dissuadé de nombreux électeurs de se rendre aux urnes. Ce qui explique par exemple que dans une circonscription de la capitale Dhaka, une cinquantaine de votes seulement ont été enregistrés sur un total de 24.000 électeurs.

Dans ces conditions il était clair qu'avant même la proclamation officielle des résultats définitifs, la victoire du parti au pouvoir, la Ligue Awami de la Première ministre sortante, Sheikh Hasina serait déclaré vainqueur avec plus de 80% des suffrages. Car rien qu'avec les 153 circonscriptions où le parti s'est présenté sans adversaires la majorité absolue lui était déjà assurée.

Légitimité contestée

L'Union européenne, les Etats-Unis et les pays du Commonwealth avaient d'emblée renoncé à envoyer des observateurs électoraux. La légitimité du scrutin étant fortement contestée au Bangladesh comme à l'étranger, certaines voix plaident déjà pour l'organisation dans les prochains mois d'élections anticipées avec la participation de toutes les forces politiques de ce pays de 154 millions d'habitants, le huitième le plus peuplé du monde.

Cette année, selon diverses estimations, les violences au Bangladesh auraient fait jusqu'à 500 morts, dont 150 depuis le début, au mois d'octobre, des grèves et des manifestations organisés par l'opposition. Opposition qui a décidé de maintenir l'ordre de grève générale jusqu'à mercredi.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !